Dimanche, 21 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Choukri et Aboul-Gheit à Moscou pour discuter de la crise ukrainienne

Mercredi, 06 avril 2022

Le ministre des Affaires étrangères, Sameh Choukri, s’est rendu lundi 4 mars à Moscou avant de se rendre à Varsovie, dans le cadre d’une visite menée par le groupe de contact arabe, au niveau ministériel.

Choukri et Aboul-Gheit à Moscou pour discuter de la crise ukrainienne

Cette visite intervient dans le cadre des recommandations du conseil de la Ligue arabe sur la tenue de concertations avec les parties concernées, pour parvenir à un règlement politique de la crise ukrainienne. Choukri a confirmé que le groupe de contact ministériel arabe sur la crise russoukrainienne s’était réuni lundi en Russie, afin de discuter des répercussions de la crise russo-ukrainienne sur la paix et la sécurité internationales. Choukri a tenu ces propos lors d’une conférence de presse de la délégation du groupe de contact arabe, et du ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, dans la capitale russe, Moscou, lundi soir, sur la crise russoukrainienne. Le groupe de contact ministériel sur la crise en Ukraine comprend l’Egypte, la Jordanie, l’Iraq, l’Algérie, le Soudan, le secrétaire général de la Ligue arabe et le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. La partie arabe a affirmé la nécessité de poursuivre les négociations directes entre la Russie et l’Ukraine, a déclaré le groupe de contact arabe en présence du secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmad Aboul-Gheit. Choukri a affirmé la volonté des Etats arabes de servir de médiateur entre les deux parties en conflit, afin d’ouvrir la voie à une solution politique durable à la crise. Le chef de la diplomatie a ajouté que la solution politique souhaitée doit être accomplie dans le cadre du respect du droit international, de la Charte des Nations-Unies et de la souveraineté des Etats. Lors de consultations avec Lavrov, le groupe de contact a appelé à recourir immédiatement à des solutions pacifiques et diplomatiques basées sur le dialogue. Le groupe de contact arabe a également affirmé la nécessité d’une coordination continue pour préserver la sécurité des communautés arabes résidant actuellement dans les zones de conflit et pour faciliter le passage de ceux qui souhaitent se rendre dans les pays voisins. Pour sa part, Ahmad Aboul- Gheit a souligné la gravité de l’impact économique de la crise russo-ukrainienne sur les économies des pays arabes, notamment sur les importations de blé, le tourisme et les plans de développement. Depuis l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février, l’Egypte a appelé à une solution politique à la crise basée sur le dialogue et met en garde contre l’impact de la crise mondiale sur les pays arabes aux niveaux politique, sécuritaire et économique. 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique