Lundi, 27 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

A Munich, l’Egypte plaide en faveur de la paix et du climat

Chaïmaa Abdel-Hamid, Mercredi, 23 février 2022

Le ministre des Affaires étrangères, Sameh Choukri, a participé du 18 au 20 février à la Conférence de Munich sur la sécurité. Au menu des discussions, les principales crises internationales.

A Munich, l Egypte plaide en faveur de la paix et du climat
Choukri a souligné l’importance de la diplomatie environnementale multilatérale pour affronter le changement climatique.

En tant que président désigné de la 27e Conférence des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP27), le ministre des Affaires étrangères, Sameh Choukri, a été invité à participer à la Conférence de Munich sur la sécurité, tenue du 18 au 20 février. Cette réunion, qui rassemble de hauts responsables et des représentants d’organisations internationales, est une occasion pour discuter des plus grands défis sécuritaires sur le plan international, tels que le changement climatique, la pandémie de coronavirus et le terrorisme, ainsi que d’un certain nombre de dossiers brûlants, tels que la crise ukrainienne, les développements en Afghanistan et au Moyen-Orient, notamment en Palestine.

Dans son allocution comme principal interlocuteur lors d’une séance sur le renforcement de la diplomatie climatique internationale, Choukri a affirmé que « le changement climatique représente une crise mondiale aux répercussions sans précédent, ce qui souligne l’importance de la diplomatie environnementale multilatérale pour affronter le changement climatique ». « Le passage à la dépendance totale aux sources d’énergie renouvelables devrait accroître le niveau de coopération entre les pays d’une manière qui réponde à leurs intérêts communs. Il est temps de passer du stade des promesses au stade de la mise en oeuvre sur le terrain, en particulier en ce qui concerne la fourniture du financement nécessaire à l’adaptation au changement climatique », a affirmé le ministre des Affaires étrangères.

En marge de la conférence, Choukri s’est entretenu avec l’envoyé spécial du président américain pour le climat, John Kerry, lors d’une session sur la diplomatie climatique internationale. A noter que Kerry a lancé au Caire avec Choukri la réunion inaugurale du groupe de travail américano-égyptien sur le climat, un effort conjoint pour faire avancer les objectifs climatiques bilatéraux et multilatéraux avant la COP27.

Pour Mona Soliman, professeure de sciences politiques à l’Université du Caire, « l’Egypte s’est également montrée très active sur le dossier du climat, en tête des discussions dans toutes les rencontres internationales. De même, au niveau national, l’Egypte accentue ses efforts pour passer à l’économie verte. L’Egypte prépare même la ville de Charm Al-Cheikh, qui accueillera la COP27 pour être la première ville verte du pays ».

Soutien à la paix au Proche-Orient

Outre le climat, une réunion quadripartite des ministres des Affaires étrangères de l’Egypte, de la Jordanie, de la France et de l’Allemagne s’est tenue pour échanger des vues sur le processus de paix au Moyen-Orient et ses derniers développements. Les quatre ministres ont discuté des efforts visant à un règlement global entre Israéliens et Palestiniens. C’est dans ce cadre qu’ils ont annoncé quelques recommandations, dont l’engagement à soutenir tous les efforts visant à parvenir à une paix juste, durable et globale qui respecte les droits légitimes de toutes les parties sur la base de la solution à deux Etats, l’urgence de la reprise de pourparlers et de négociations sérieux, significatifs et efficaces entre les parties ou sous l’égide de l’Onu, y compris dans le cadre du Quartette pour le Moyen-Orient. Ils ont aussi recommandé la nécessité de s’abstenir à prendre toutes mesures unilatérales, en particulier la construction et l’expansion des colonies, la confiscation des terres et l’expulsion des Palestiniens de leurs maisons. Dans ce contexte, ils ont souligné les droits des habitants des quartiers Sheikh Jarrah et Silwan qui doivent être respectés.

Selon Mona Soliman, la participation de l’Egypte à ce sommet relève du rôle important que joue l’Egypte dans la région. « L’Egypte contribue à assurer la paix et la sécurité dans la région, et ce, à travers les moyens pacifiques. A l’exemple du rôle égyptien joué pour la mise en place d’un cessez-le-feu entre la Palestine et Israël, ou encore en Libye », rappelle-t-elle.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique