Vendredi, 01 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Honneur à la police

Chaïmaa Abdel-Hamid, Dimanche, 06 février 2022

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a assisté au 70e anniversaire de la Fête de la police. L’occasion de rappeler le rôle de cette institution pour contrer le terrorisme et assurer la sécurité des citoyens.

Le pr sident Sissi honorant les familles des martyrs de la police.
Le pr sident Sissi honorant les familles des martyrs de la police.

« J’avais envie de voir mon père une seule fois avant sa mort, pour qu’il me prenne dans ses bras et pour lui dire combien je l’aime ». C’est par ces mots que le fils d’un martyr de la police a exprimé ses sentiments lors de la cérémonie organisée le 23 janvier à l’occasion de la 70e Fête de la police, en présence du président Abdel-Fattah Al-Sissi. Le chef de l’Etat a salué les sacrifices des hommes de la police pour contrer le terrorisme. La cérémonie a été l’occasion de rappeler « le prix cher payé par la police pour instaurer la sécurité et la stabilité », a affirmé le président Sissi dans son allocution, soulignant que « l’Egypte n’aurait pas pu avancer sur la voie du développement global sans les sacrifices des policiers et des forces armées ». « L’objectif suprême de l’Etat est d’assurer la sécurité de ses citoyens. Cela ne se fera pas sans la présence d’une police nationale bien consciente de la nature de sa mission », a-t-il ajouté, rappelant que le pays a réalisé « une grande réussite dans la lutte contre le terrorisme au cours des sept dernières années ».

Durant la célébration, un documentaire montrant des témoignages de familles et d’enfants de martyrs de la police, ainsi que des témoignages de policiers gravement blessés durant les opérations antiterroristes au Sinaï a été diffusé. Le film a également passé en revue les efforts du ministère de l’Intérieur pour former les policiers, détaillant les efforts déployés par la police au cours de l’année écoulée en termes de lutte contre le terrorisme, la criminalité et autres. A la fin de la célébration, les policiers, les familles et les enfants des martyrs ont été honorés par le président.

Pour Hassan Salama, professeur de sciences politiques à l’Université du Caire, le discours du président transmet plusieurs messages. « Le premier est adressé aux policiers et à leurs familles pour assurer que leurs sacrifices ne seront jamais oubliés. Il s’agit aussi de dire qu’ils sont un véritable partenaire dans le processus de reconstruction de l’Etat. Le président a également insisté cette année sur les liens forts entre la police et les citoyens », explique-t-il. Et de conclure : « Un autre message adressé à l’intérieur aussi bien qu’à l’extérieur est que la guerre contre le terrorisme se poursuit. Une guerre que l’Egypte mène non seulement pour sa propre sécurité, mais aussi pour la sécurité de toute la région ».

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique