Samedi, 24 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Egypte-Qatar : Une nouvelle page

May Al-Maghrabi, Mardi, 31 août 2021

En marge de la Conférence de Bagdad, le président Sissi a rencontré l’émir du Qatar, Tamim bin Hamad Al Thani. Les deux responsables ont convenu de booster les relations égypto-qataries.

Egypte-Qatar : Une nouvelle page
La rencontre entre le président Sissi et l’émir Tamim en marge de la Conférence de Bagdad est la première depuis 2017.

En marge de la Conférence de Bagdad tenue samedi, le président Abdel-Fattah Al-Sissi et l’émir du Qatar, Tamim bin Hamad Al Thani, se sont rencontrés pour la première fois depuis 2017, date de la rupture des relations entre l’émirat et ses voisins du Golfe en plus de l’Egypte.

Lors de la rencontre, le président Sissi a affirmé l’attachement de l’Egypte à « une coopération fructueuse dans les domaines de la reconstruction, du développement et du soutien à la solidarité arabe et ce, dans le cadre du respect mutuel », rapporte le porte-parole de la présidence, Bassam Rady, dans un communiqué. De son côté, l’émir du Qatar a exprimé sa considération pour « l’évolution positive que connaissent les relations égypto-qataries tout en se félicitant des échanges de visites entre les deux pays et de la reprise de la coopération bilatérale ». Les deux dirigeants ont convenu de l’importance de poursuivre les consultations et de travailler en vue de faire progresser les relations au cours de la prochaine période dans le cadre de l’Accord d’Al-Ola, signé en janvier dernier lors du 41e Sommet du Conseil de coopératoin du Golfe en Arabie saoudite.

Depuis, l’Egypte et le Qatar ont convenu d’aller au-delà de leur différend et de s’efforcer de régler les questions en suspens. Un réchauffement graduel des relations a été constaté avec le retour de l’aviation entre les deux pays, la reprise des relations diplomatiques et des contacts politiques au niveau ministériel. Fin juillet, l’émir du Qatar a publié un décret nommant Salem bin Moubarak Al-Shafi comme ambassadeur extraordinaire en Egypte. Il a pris ses fonctions le 23 août, alors que le président Sissi a nommé Amr Al-Cherbini ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire d’Egypte au Qatar.

Un renouement dans l’intérêt des deux pays

Le politologue Hassan Salama pense que l’activation des mécanismes de coopération bilatérale issus de l’accord d’Al-Ola a donné lieu à un progrès tangible dans les relations entre les deux pays. « Les récentes rencontres entre les responsables des deux pays témoignent d’une volonté mutuelle de revoir leurs relations, surtout qu’il existe d’importants investissements qataris en Egypte et une importante main-d’oeuvre égyptienne au Qatar. Le rapprochement égypto-qatari se reflétera positivement sur le dossier palestinien, la Syrie, la Libye, mais aussi sur la sécurité du Golfe et celle de la Méditerranée », explique Salama, souhaitant que le Qatar poursuive sa politique positive envers l’Egypte.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique