Samedi, 02 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Les forces armées mettent à flot leur 3e corvette de type Gowind

May Al-Maghrabi, Lundi, 01 juin 2020

Le ministre de la Défense, le général Mohamad Zaki, a lancé, jeudi, à partir de la base militaire de Ras Al-Tin à Alexandrie, la troisième corvette de type Gowind.

Les forces armées

Le chef d’état-major des forces armées, le général Mohamad Farid, l’amiral Ahmad Khaled, chef des forces navales, l’ambassadeur de France en Egypte, Stéphane Romatet, et le gouverneur d’Alexandrie, le général Mohamad Al-Chérif, ont assisté à la cérémonie. Dans son discours, le ministre de la Défense a transmis l’appré­ciation du président Abdel-Fattah Al-Sissi « aux efforts déployés par les forces navales pour protéger les eaux territoriales et les richesses économiques de l’Egypte ». A cet égard, l’amiral Ahmad Khaled, chef des forces navales, a souligné que « la moderni­sation de la flotte navale, le renforcement de ces capacités techniques et combattives, ainsi que la formation des équipes sont une néces­sité pour protéger la sécurité des frontières maritimes et les intérêts économiques de l’Egypte, surtout dans le contexte des défis que connaît la région ».

Un partenariat fructueux

Baptisée « Louqsor », la nouvelle cor­vette fantôme est construite localement en coopération avec la France. Elle est conçue pour des missions de sur­veillance et de combat et peut égale­ment effectuer des missions de patrouille et de maintien de l’ordre. Elle est fabriquée par l’entreprise militaire Alexandria Shipyard Company, en coopération avec le géant construc­teur naval français Naval Group. Elle fait partie d’un contrat d’un milliard d’euros, signé en 2014 avec la France en vue d’aider l’Egypte à construire quatre nouveaux navires de guerre. Ce programme a vu la construction du bâtiment Al-Fateh, réalisé en 36 mois et livré à l’Egypte en septembre 2017. Les trois autres navires sont produits à Alexandrie, où Naval Group a créé une filiale fin 2018, afin de soutenir ce programme et assurer les contrats de maintien en condition opérationnelle de tous les bateaux d’origine française livrés à l’Egypte au cours de ces dernières années. « Ces programmes de fabrication conjointe ont permis de réa­liser un grand essor et de transférer vers l’Egypte la technologie de construction navale. Et ce, conformément aux normes de qualité industrielles, en coopération avec les arsenaux de construction mondiaux », a affirmé le président d’Alexandria Shipyard Company.

Par ailleurs, l’ambassadeur de France en Egypte a fait l’éloge de la haute perfor­mance des travailleurs de l’Arsenal d’Alexandrie, ainsi que de leur souci de se doter des dernières technologies en matière de construction navale. « Ils ont pu achever la construction de cette corvette en un temps record et selon le calendrier conve­nu », a affirmé Romatet, soulignant le développement qu’a connu la coopération égypto-française dans plusieurs domaines au cours des dernières années l

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique