Lundi, 26 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Premier wagon russe sur les rails à titre expérimental

May Al-Maghrabi, Mardi, 31 mars 2020

La lutte contre le coronavirus n’a pas empêché l’Egypte de recevoir, cette semaine au port d’Alexandrie, le premier wagon de fabrication russe, dans le cadre du plus gros contrat signé en termes de matériel roulant.

Premier wagon russe sur les rails à titre expérimental

Le ministre du Transport, Kamel Al-Wazir, a souligné que toutes les mesures préventives nécessaires contre le coronavirus avaient été prises lors de la réception du wagon, y compris le test de l’équipe du navire le transportant, la stérilisation du wagon, des unités navales et du quai. Il s’agit d’un contrat à la hauteur d’un milliard d’euros signé entre le gouvernement égyptien et l’alliance russo-hongroise, représentée par la société russe Transmashholding qui assurera la fabrication et la fourniture de 1 300 wagons à l’Egypte. Le financement de cette transaction sera accompli par la Hongrie. Les 1 300 wagons comprennent 800 climatisés dont 500 serviront, pour la première fois, à la troisième classe qui jouira aussi des 500 autres wagons dotés d’un système de ventilation dynamique. Les 300 wagons climatisés seront répartis entre la deuxième et la première classe. L’Organisme de chemins de fer devra tester le wagon modèle reçu pour une période de 45 jours afin de s’assurer qu’il est conforme aux normes techniques. Et ce, avant l’arrivée, prévue en juin prochain, du premier lot de 33 wagons, comme l’a affirmé le ministre du Transport. Selon le ministère du Transport, cette acquisition améliorera la capacité ferroviaire totale de l’Egypte de 34 %, marquant le début d’une nouvelle ère plus prospère. Elle vient répondre aux directives du président Abdel-Fattah Al-Sissi de « réformer le secteur ferroviaire de façon d’améliorer la qualité de service offert et d’y assurer les normes de sécurité », a souligné Kamel Al-Wazir.

Pour remédier aux défaillances du secteur ferroviaire, qui étaient au cours de ces dernières années la principale cause de plusieurs accidents meurtriers, le ministère du Transport a lancé le programme de réforme du réseau ferroviaire 2018-2022 à un montant de 56 milliards de L.E. Il consiste notamment à la maintenance des infrastructures, l’automatisation du système de signalisation et de communications ainsi que la rénovation et l’acquisition de matériel roulant .

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique