Jeudi, 25 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Pourparlers égypto-soudanais au Caire

May Al-Maghrabi, Mardi, 17 mars 2020

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a reçu, dimanche 15 mars, le général Mohamad Hamdan Daglo, premier vice-président du Conseil souverain soudanais, en visite au Caire.

Pourparlers égypto-soudanais au Caire

C’est à l’invitation du président Sissi que le général Daglo est arrivé dimanche au Caire. Une visite qui intervient quelques jours après celle du chef des renseignements, le général Abbas Kamel, au Soudan. Selon Bassem Radi, porte-parole de la présidence de la République, le président Sissi a affirmé à son hôte le soutien de l’Egypte à la stabilité et à la sécurité du Soudan, surtout au cours de la période de transition. Une attitude appréciée par Daglo, surtout en cette phase critique que traverse le Soudan. Ce dernier a souligné le rôle axial de l’Egypte au niveau régional et africain, a rapporté Radi. Et d’ajouter que les deux leaders ont passé en revue les dossiers régionaux, notamment celui du barrage de la Renaissance à la lumière des récentes négociations à Washington qui se sont soldées par un accord, parafé seulement par l’Egypte. Pour rappel, la délégation d’Addis-Abeba n’a pas assisté à cette réunion comme cela était prévu causant le blocage des négociations. Depuis, la tension monte et l’Ethiopie menace de procéder unilatéralement en juillet 2020 au remplissage du réservoir du barrage. Le général Daglo a déclaré à la chaîne Extra News, à l’issue de sa rencontre avec le président Sissi, que son pays est concerné par le dossier du barrage et serait un médiateur entre les frères (l’Egypte et l’Ethiopie), pour parvenir à un accord qui « ne porte atteinte à aucune des parties », a-t-il dit, indiquant qu’après la dernière visite de la délégation égyptienne au Soudan, le dossier du barrage a été confié au premier ministre soudanais, Abdallah Hamdok.

Par ailleurs, la communauté égyptienne aux Etats-Unis a organisé, dimanche, une manifestation devant la Maison Blanche pour exprimer l’appréciation des Egyptiens quant aux efforts de l’Administration américaine pour régler le dossier du barrage. Des membres de la communauté éthiopienne aux Etats-Unis y ont pris part, affirmant que l’Egypte est à la recherche d’un accord équitable basé sur la coopération pour un avenir meilleur. Par ailleurs, la communauté égyptienne aux Etats-Unis a lancé une pétition pour exhorter l’Administration américaine à intensifier ses efforts et relancer les négociations, ce qui permettra de protéger les droits hydriques de l’Egypte. En deux jours, la pétition a été signée par 20 000 personnes.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique