Lundi, 15 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Qader 2020, la force de dissuasion

May Al-Maghrabi, Mardi, 21 janvier 2020

Le plus grand exercice militaire « Qader 2020 » a eu lieu cette semaine dans plusieurs sites stratégiques à l’échelle nationale ainsi que sur les côtes de la mer Rouge et de la Méditerranée.

Qader 2020, la force de dissuasion
L'exercice Qader 2020 a révélé les hautes compétences de l'armée égyptienne.

Qader est un exercice global auquel ont pris part les forces terrestres, aériennes et navales ainsi que des unités de commandos et de parachutistes. « Les exercices militaires Qader 2020 visent à former les éléments des forces armées égyptiennes au lancement des opérations militaires simultanées sur tous les fronts », a indiqué le communiqué. Des armes modernes acquises au cours des cinq dernières années, dont le porte-hélicoptères français Mistral, baptisé Gamal Abdel-Nasser, des corvettes Gowind, les frégates Perry et le sous-marin d’attaque diesel-électrique de classe 209 y ont été utilisés.

Tout au long de l’exercice, les forces aériennes ont assuré une couverture sur toutes les directions aux éléments participants, en effectuant des missions de reconnaissance en coordination avec la défense aérienne et la marine pour sécuriser les intérêts économiques en mer Rouge et en Méditerranée. Les gardes-frontières, en coopération avec l’armée de l’air, ont sécurisé les côtes égyptiennes et ont mis en oeuvre un certain nombre d’activités qui ont consisté à déjouer une tentative de migration illégale à travers la côte méditerranéenne, et à contrecarrer les tentatives d’infiltration via la frontière occidentale.

Qader 2020, la force de dissuasion

Plusieurs missions et activités ont été menées durant l’exercice, dont des tirs à balles réelles effectués par les forces aériennes, navales et terrestres qui ont montré leur capacité à protéger les intérêts vitaux du pays contre toute agression. D’ailleurs, à la base militaire Mohamad Naguib, les unités de la zone militaire nord ont effectué une opération de conquête stratégique. L’exercice consistait à repousser le débarquement de forces hostiles en coordination avec la marine, l’armée de l’air, les gardes-frontières et les forces spéciales. Et ce, alors que les forces navales assuraient la sécurité des installations maritimes en coopération avec les principaux corps des forces armées et les forces spéciales dans les eaux territoriales. Elles ont également effectué plusieurs exercices dont une opération amphibie sur la côte de la Méditerranée en coopération avec l’armée de l’air et la défense antiaérienne. « Qader 2020 souligne la disponibilité et la haute performance des forces armées égyptiennes à la lumière de la modernisation que l’armée a connue sur tous les plans au cours des cinq dernières années », affirme le ministère de la Défense.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique