Vendredi, 19 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Bérénice : Bastion de sécurité de la mer Rouge

May Al-Maghrabi, Mardi, 21 janvier 2020

Inaugurée cette semaine, la base militaire de Bérénice, la plus grande sur la mer Rouge, vient confirmer la puissance de l’armée égyptienne. Située à la frontière sud de l’Egypte, elle vise à protéger les intérêts intérieurs comme ceux des pays arabes dans cette zone stratégique.

Bérénice : Bastion de sécurité de la mer Rouge
S’étendant sur une superficie de 150 000 feddans, Bérénice comprend une base navale, une base aérienne et un hôpital militaire.

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a inauguré cette semaine la base militaire de Bérénice, la plus importante sur la mer Rouge. Avec celle de Mohamad Naguib sur la Méditerranée, inaugurée en 2017, l’Egypte dispose désormais des deux plus grandes bases militaires au Moyen-Orient. Le président égyptien a suivi à cette occasion le déroulement des manoeuvres de l’armée égyptienne, « Qader 2020 » (voir sous-encadré). « Je salue la performance exceptionnelle des éléments de l’armée et leur mobilisation continuelle pour assumer leur tâche de défendre la patrie », a-t-il salué sur son compte officiel Facebook. La cérémonie s’est déroulée en présence du prince héritier d’Abu-Dhabi, Cheikh Mohammad bin Zayed, le président arménien, Armen Sarkissian, le vice-ministre saoudien de la Défense, le prince Khaled bin Salmane, ainsi que le premier ministre, Moustapha Madbouli, le ministre de la Défense, le général Mohamad Zaki, des diplomates et des ministres.

« La base militaire maritime et aérienne Bérénice est prête à accomplir toutes les tâches qui lui seraient confiées sur la direction stratégique du Sud », a annoncé la présidence dans un communiqué. « Exécutée en un temps record, moins d’un an, elle représente une nouvelle réalisation qui s’ajoute à celles des forces armées égyptiennes et contribue à renforcer la classification internationale de l’armée égyptienne parmi les armées mondiales », a ajouté le communiqué. Cette base, située à la frontière sud de l’Egypte sur les côtes ouest de la mer Rouge, a pour missions stratégiques de sécuriser les côtes sud égyptiennes, de protéger les investissements économiques et les ressources naturelles, et d’assurer la sécurité dans la mer Rouge.

S’étendant sur une superficie de 150 000 feddans, Bérénice comprend une base navale, une base aérienne, un hôpital militaire, des unités administratives ainsi que des unités de combat et des champs de tir et d’entraînement sur toutes types d’armes. On y trouve un quai commercial, une station d’accueil des passagers, des quais polyvalents, des quais de stockage de marchandises, des quais de stockage de conteneurs ainsi que l’aéroport international de Bérénice et une station de dessalement d’eau de mer. La base aérienne renferme des terminaux mesurant 3 000 m de long sur 30 à 45 m de large ainsi que deux tarmacs.

Base stratégique à multiples enjeux

Selon Hicham Halabi, expert militaire et professeur à l’Académie militaire de Nasser, l’installation de cette base s’inscrit dans le cadre d’un plan de développement et de modernisation de l’armée qui porte sur plusieurs axes, dont la modernisation des équipements, l’amélioration de la performance des éléments et l’installation des bases militaires sécurisant les frontières. « Cette base est équipée d’outils de haute technologie à la hauteur de ses nouveaux armements importés et est capable d’accueillir un grand nombre de soldats », explique Halabi.

Sur l’importance de la zone où se trouve la nouvelle base, le conseiller à l’Académie de Nasr, le général Adel Al-Omda, explique que le sud-est de l’Egypte représente une zone stratégique pour sécuriser les voies navales passant du détroit de Bab Al-Mandab au Canal de Suez. « D’où relève l’importance de la présence d’une base militaire disposant des potentiels nécessaires pour sécuriser les objectifs stratégiques à la région de la mer Rouge, faisant récemment l’objet de menaces, notamment le détroit de Bab Al-Mandab », estime Al-Omda. A cet égard, il rappelle que ce détroit, à l’articulation entre la péninsule arabique et l’Afrique, doit principalement son poids stratégique au Canal de Suez. « Point névralgique du commerce mondial, le détroit est cependant situé dans une région instable où les risques de perturbation du trafic naval sont élevés en raison de la piraterie, du terrorisme ou encore du conflit au Yémen. Le renforcement donc des capacités militaires de l’armée égyptienne contribue à protéger les intérêts de l’Egypte, à créer un environnement sûr pour le développement économique et à assurer la sécurité de la navigation mondiale », indique l’expert. Al-Omda estime que l’installation de la base de Bérénice envoie un message « rassurant pour l’Egypte, et que son armée est apte à protéger le pays et plus largement le Golfe ». Un message qui semble être bien reçu, puisque le prince héritier d’Abu-Dhabi, présent à l’inauguration, a déclaré que « l’Egypte, avec ses forces armées fortes et avancées, est un rempart de stabilité et de paix pour toute la région ». De son côté, le vice-ministre saoudien de la Défense a qualifié la base de Bérénice « comme principal axe de la défense de la mer Rouge et du mouvement de commerce mondial, soulignant qu’elle incarne le développement et la modernisation qu’a connus l’armée égyptienne », comme a rapporté l’agence saoudienne officielle de presse.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique