Lundi, 26 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Egypte-Etats-Unis : Un partenariat militaire solide

Mardi, 30 juillet 2019

Tandis que le ministre de la Défense, le général Mohamad Zaki, effectuait à partir de dimanche une visite aux Etats-Unis, à l’invitation de son homolo­gue américain, Mark Esper, l’Egypte, les Etats-Unis et les Emirats arabes unis entamaient un exercice militaire conjoint en mer Rouge, baptisé « Eagle Response 19 ».

Egypte-Etats-Unis : Un partenariat militaire solide

L’Arabie saoudite y prend part en tant que pays observateur. Des avions de chasse F-16, des frégates, des lance-roquettes et des chasseurs de mines prennent part à cet exercice, indiquent les forces armées dans un communiqué. L’exercice s’inscrit dans le cadre de la coopération continue entre les forces armées égyptiennes et celles des pays amis.

Selon le communiqué des forces armées, cet exercice vise à « améliorer l’interopérabilité et la préparation au combat, à renforcer les relations interarmées et à améliorer les capacités opérationnelles de toutes les uni­tés participantes ». Selon l’expert militaire Nasr Salem, des enjeux mutuels favorisent le renforcement de la coopération militaire entre l’Egypte, les Etats-Unis et les Emirats arabes unis, notamment les défis régionaux et la menace terroriste. « L’Egypte et les Etats-Unis, par exemple, ont besoin chacun de l’autre. L’Egypte a besoin des Etats-Unis pour les armes avancées et la formation des militaires, et les Etats-Unis ont besoin de l’Egypte pour protéger ses intérêts régionaux », affirme Salem. Et c’est ce qui explique pourquoi les Etats-Unis ont décidé de réta­blir une partie de l’aide militaire à l’Egypte, gelée en 2017, et de reprendre en 2017 les exercices militaires conjoints Bright Star, suspendus depuis 2009. « Une reconnaissance américaine de l’importance du partenariat stratégique égypto-américain ainsi que du rôle de l’Egypte dans la lutte contre le terrorisme ».

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique