Mardi, 23 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

L’Egypte au-devant de la lutte antiterroriste en Afrique

May Al-Maghrabi, Mardi, 18 juin 2019

L’Egypte et le Togo effectuent actuellement des exercices conjoints en Méditerranée. Objectif : promouvoir la lutte antiterroriste dans la région du Sahel.

L’Egypte au-devant de la lutte antiterroriste en Afrique

Les forces conjointes de l’Egypte et du Togo effectuent du 13 au 20 juin un exercice militaire antiterroriste à la base militaire Mohamad Naguib, dans la province de Matrouh, au bord de la mer Méditerranée, a annoncé le colonel Tamer Al-Réfaï, porte-parole de l’armée, dans un communiqué publié sur sa page officielle Facebook. « L’exercice surnommé Sahel et Sahara vise à soutenir la sécurité et la stabilité du continent africain et à lutter contre les menaces et les défis auxquels sont confrontés les pays africains », a précisé le communiqué. Il s’agit du deuxième exercice militaire conjoint de lutte contre le terrorisme impliquant un des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD), organisé par l’Egypte. Le précédent a eu lieu l’année dernière avec la participation de l’Egypte, du Soudan, du Nigeria et du Burkina Faso.

Selon le ministère de la Défense, les exercices conjoints entre l’Egypte et les Etats sahélo-sahariens s’inscrivent dans le cadre de l’intérêt qu’accorde l’Egypte à renforcer sa coopération militaire avec les pays africains « frères et amis », notamment à la lumière de la présidence égyptienne de l’Union Africaine (UA). Des éléments de forces spéciales d’Egypte et du Togo participent aux activités de cet exercice qui comprennent une formation sur les méthodes d’agissement contre les diverses menaces terroristes, interception, libération d’otages ainsi que sur le travail en équipe entre les forces armées des pays amis. Une exposition d’armes et d’équipements a été organisée au premier jour. « Ces exercices militaires conjoints avec la CEN-SAD contribuent à renforcer les capacités combatives des forces armées des pays y participant et à mutualiser les moyens de lutte antiterroriste. Ce qui est nécessaire pour renforcer les compétences de ces armées afin de défendre la sécurité du continent, notamment en raison de la prolifération illégale des armes, des trafics de drogue et du terrorisme », commente le général Mohamad Zaki Al-Alfi, expert militaire et conseiller à l’Académie militaire Nasser, soulignant l’importance de la coopération militaire entre l’Egypte et les Etats de la CEN-SAD.

Pour rappel, la coopération militaire entre l’Egypte et les Etats sahélo-sahariens s’est renforcée depuis 2016, date de la tenue de la 5e réunion des ministres de la Défense de la communauté, à Charm Al-Cheikh. La création du Centre CEN-SAD de lutte contre le terrorisme, basé en Egypte et inauguré en 2018, a été le fruit des résultats de cette réunion. Doté d’équipements technologiques de pointe, ce centre est un moyen de lutter contre le terrorisme de manière transversale. Jusqu’à présent, le centre a offert plus d’un millier de bourses pour des études militaires et 23 des 27 Etats membres de la CEN-SAD en ont bénéficié.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique