Jeudi, 13 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Concertations égypto-émiraties

May Al-Maghrabi, Mardi, 02 avril 2019

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a reçu, cette semaine, le prince héritier d'Abu-Dhabi, Cheikh Mohamad bin Zayed Al Nahyan. Au centre des discussions : les relations bilatérales et le contexte régional.

Concertations égypto-émiraties

En visite de deux jours en Egypte, Cheikh Mohamad bin Zayed Al Nahyan, prince héritier d'Abu-Dhabi et commandant suprême adjoint des forces armées émiraties, a été accueilli par le président Abdel-Fattah Al-Sissi, mercredi 27 mars, au Palais de Ras Al-Tine d'Alexandrie. Une séance de pourparlers a réuni les deux responsables, à laquelle ont participé les délégations des deux pays. Le renforcement des relations bilatérales, le contexterégional et les dossiers internationaux d’intérêt commun ont été au menu des discussions. Au niveau des relations bilatérales, le président Sissi a affirmé à son hôte « la profondeur des relations historiques et fraternelles entre les deux pays et la volonté de les développer dans tous les domaines ».

Pour sa part, le prince héritier a dit apprécier les relations « stratégiques » avec l’Egypte, un pays qui joue un « rôle axial pour soutenir la sécurité et la stabilité régionales ». Le président Sissi a accompagné le prince émirati dans une tournée à la nouvelle ville d’Al-Alamein, au nord d’Alexandrie. Un méga-projet en cours d’exécution qui vise à développer la Côte-Nord. Sissi et Bin Zayed ont inspecté les travaux de construction de la nouvelle ville, qui comprend des zones résidentielles, touristiques et industrielles. Suite à cette tournée, Bin Zayed a salué l’essor qu’a connu l’Egypte dans les divers domaines. En vue de renforcer la coopération entre leurs deux pays, les deux dirigeants ont assisté, mercredi, à la signature de plusieurs accords de coopération dans les domaines du commerce, du logement, de l’irrigation et de l’industrie. A noter que le volume des échanges commerciaux entre l’Egypte et les Emirats a atteint 4,9 milliards de dollars en 2018, alors que les investissements émiratis en Egypte se chiffrent à 7,2 milliards de L.E.

Les défis arabes

Les deux leaders ont passé en revue les derniers développements dans la région, notamment la situation au Yémen, en Syrie et en Libye. La coopération en matière de lutte contre le terrorisme a été également évoquée. Il s’agit de la 10e visite du prince Mohamad bin Zayed en Egypte depuis 2014 dont la dernière était en août 2018. Le politologue Tareq Fahmi rappelle que depuis la chute des Frères musulmans en 2013, les Emirats arabes unis ont été l’un des pays du Golfe qui ont le plus soutenu l’Egypte tant politiquement qu’économiquement. « Les relations égyptoémiraties sont solides et harmonieuses », estime Fahmi. Quant aux résultats de cette récente visite du prince héritier d’Abu-Dhabi, il affirme qu’ils sont dans l’intérêt des deux pays et de la stabilité régionale. « Au niveau économique, les nouveaux accords signés renforceront la coopération entre les deux pays et augmenteront le volume des échanges commerciaux et les investissements émiratis en Egypte. Au niveau politique, la visite a mis l’accent sur les positions identiques des deux pays sur les dossiers régionaux. Ce qui constitue le noyau d’un travail arabe commun destiné à protéger la sécurité et les intérêts arabes », explique le politologue.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique