Samedi, 02 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Mahmoud Naféi : On a achevé 90 % des travaux de rénovation des égouts

Samar Zarée, Mardi, 10 octobre 2017

Mahmoud Naféi, président de l’Organisme du réseau des égouts à Alexandrie, affirme que d’importants dispositifs ont été pris pour éviter de nouvelles inondations.

Al-Ahram Hebdo : Vous êtes chargé par le gouverneur d’Alexandrie du dossier de l’entretien du réseau des égouts de pluies. Quelles sont les mesures qui ont été prises pour éviter la répétition du scénario de 2015 lorsque les pluies torrentielles avaient fait 5 morts et ont paralysé la ville ?

Mahmoud Naféi : Il est à rappeler que la cause principale de la catastrophe qu’a connue Alexandrie en 2015 a été le mauvais état du réseau des égouts de la ville. Il s’agit de l’un des plus anciens réseaux d’Egypte et a besoin d’une opération de renouvellement. La capacité de ce réseau ne dépasse pas 1,4 million de m3 et parfois la ville est exposée à plus de 3 millions de m3 d’eau pendant quelques heures. Mohamad Sultan, gouverneur d’Alexandrie, a ordonné de lancer les travaux d’entretien et de rénovation des égouts dès le mois de mars dernier. On a déjà achevé 90 % des travaux de nettoyage et de rénovation des égouts. On a également effectué quelques tests expérimentaux pour s’assurer de l’efficacité des égouts à absorber de grandes quantités d’eau de pluies prévues, surtout dans les lieux où la nature du sol favorise l’accumulation de l’eau comme les tunnels et au-dessous des ponts. Les résultats de cette expérience ont été rassurants, puisque 80 % des quantités d’eau ont été évacuées sans problèmes via les égouts.

— Quelles sont les régions d’Alexandrie qui sont les plus menacées par les pluies torrentielles ?

— La corniche de la ville est souvent la plus touchée et inondée par les eaux des pluies et celles de la mer qui est fortement agitée en hiver. Les quartiers de l’ouest d’Alexandrie, comme Al-Agami, Al-Dékheila et Ibis, risquent aussi d’être inondés à cause du réseau des égouts qui est malheureusement désuet et mal entretenu. Or, jusqu’à sa rénovation et pour diminuer les risques, on va envoyer des équipements pour l’évacuation des eaux de pluies prévues. Ils sont équipés pour aspirer environ 1 350 m3 d’eau.

— Et au niveau de la coordination et de la prévention, qu’est-ce qui a été décidé ?

— On s’est mis d’accord avec l’Organisme de météorologique pour recevoir périodiquement les prévisions météo. Aussi, on coopère avec le ministère de l’Irrigation en ce qui concerne le nettoyage des canaux où s’accumule l’eau de pluie. Le gouverneur d’Alexandrie a formé un haut comité pour la gestion des crises sous sa présidence, regroupant tous les organismes concernés. Ce comité permettra une meilleure coordination entre les responsables pour décider et prendre, le plus vite possible, les mesures d’urgence nécessaires au cas de crises.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique