Samedi, 20 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Coup de pouce à la coopération économique

Chaïmaa Abdel-Hamid, Mardi, 07 mars 2017

Al-Sissi et Merkel ont inauguré trois centrales électriques réalisées conjointement par deux entreprises, allemande et égyptienne. Berlin s’est aussi engagé à investir 250 millions de dollars pour soutenir l’économie égyptienne.

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi et la chancelière allemande, Angela Merkel, ont inauguré la première phase des trois grandes centrales électriques, réalisées par l’entreprise Siemens à Béni-Soueif, Al-Borollos et dans la Capitale administrative. Ce gigantesque projet s’inscrit dans le cadre de coopération économique égypto-allemande. En 2015, un accord entre le géant allemand Siemens et l’Egypte a été conclu, débloquant 8 milliards d’euros (9 milliards de dollars) pour la construction de trois centrales à cycle combiné et 12 installations éoliennes d’une capacité de 16,4 gigawatts. Le projet vise à renforcer la capacité de production d’électricité de l’Egypte et à atteindre les 50 % de sa consommation nationale en mai 2018. Ces centrales électriques sont construites par la compagnie allemande Siemens et la compagnie égyptienne El-Seweedy. « Il s’agit du plus important projet réalisé en Egypte depuis plusieurs années », confirme le Dr Hicham Mourad, professeur de sciences politiques à l’Université du Caire.

Les discussions entre les deux dirigeants ont également porté sur l’accroissement des investissements allemands en Egypte qui ne sont aujourd’hui que de 500 millions d’euros, alors que les échanges commerciaux sont de 5 milliards. Le président Al-Sissi et la chancelière allemande ont tenu une réunion avec les chefs des entreprises allemandes qui accompagnaient Merkel lors de sa visite, ainsi qu’un certain nombre d’hommes d’affaires égyptiens. « L’Allemagne est l’un des principaux partenaires commerciaux de l’Egypte au niveau de l’Union européenne », a affirmé le président Al-Sissi, qui a loué les activités de plusieurs entreprises allemandes travaillant en Egypte, en particulier le groupe industriel Siemens.

Lors d’une conférence de presse conjointe donnée après leur rencontre, le président Al-Sissi a salué le développement des relations égypto-allemandes dans divers domaines, ainsi que la participation des entreprises allemandes à plusieurs grands projets de développement dans le pays. Selon l’expert économique, « l’Egypte représente un marché important pour Berlin ». La ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale, Sahar Nasr, a affirmé que l’Allemagne s’était engagée à investir 250 millions de dollars pour soutenir le programme économique du gouvernement égyptien, en plus des 250 millions de dollars, qui visent à soutenir plusieurs secteurs, dont les micro, petites et moyennes entreprises. La ministre a aussi exprimé son espoir d’améliorer la position de l’Allemagne, qui occupe actuellement la 20e place parmi les pays investisseurs en Egypte.

« Lors de notre rencontre, j’ai également informé la chancelière des mesures politiques prises au cours de ces trois dernières années pour parvenir à renforcer la stabilité politique du pays et à développer son économie », a déclaré le président Al-Sissi, tout en saluant le soutien de l’Allemagne au programme de réforme économique de l’Egypte et à l’accord de prêt passé entre l’Egypte et le Fonds Monétaire International (FMI).

L’Egypte, qui traverse depuis quelques années une crise économique engendrée par les troubles politiques passés, a lancé un programme de réforme économique très strict d’une durée de trois ans. Ce programme comprend notamment des mesures d’austérité, une réduction de certaines subventions et le flottement de la livre égyptienne. La mise en place de cette réforme est soutenue par le prêt de 12 milliards de dollars validé par le FMI. De son côté, la chancelière a salué la solidité des liens germano-égyptiens, soulignant que son pays était l’un des principaux partenaires de l’Egypte dans les domaines du commerce et des investissements.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique