Samedi, 22 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

L’Egypte consolide ses liens avec les Emirats

May Al-Maghrabi, Mardi, 06 décembre 2016

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a effectué cette semaine une visite de deux jours aux Emirats arabes unis.

L’Egypte consolide ses liens avec les Emirats
Les négociations entre Al-Sissi et Zayed ont porté sur le contexte régional.

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a achevé samedi une visite de deux jours aux Emirats arabes unis. Selon le porte-parole de la prési­dence, Alaa Youssef, les négocia­tions entre le président Al-Sissi et le prince Mohamad ben Zayed Al Nahyan ont porté sur « le contexte régional et les moyens d’affronter les défis à venir ». A l’occasion de la Fête nationale des Emirats arabes unis, le président Al-Sissi a visité, vendredi 2 décembre, l’Oasis d’Al-Karama (la dignité), à Abu-Dhabi, construite pour commémorer les martyrs des forces armées émiraties. Depuis la chute des Frères musul­mans en 2013, les Emirats arabes unis est l’un des pays du Golfe qui ont le plus soutenu l’Egypte tant politiquement qu’économiquement. Les Emirats avaient offert à l’Egypte une aide de 4 milliards de dollars, dont la moitié sous forme d’un dépôt à la Banque Centrale d’Egypte et l’autre moitié sous forme d’investis­sements injectés dans l’économie locale.

Pas de médiation

Le porte-parole de la présidence a tenu à souligner que « ni la durée ni le programme de la visite du prési­dent Al-Sissi n’ont pas été modi­fiés ». Cette déclaration semble répondre aux spéculations de cer­tains observateurs qui s’attendaient à un sommet égypto-saoudien sous médiation émiratie, afin de restaurer les relations égypto-saoudiennes récemment sujettes à des turbu­lences. Sur son compte Facebook, le député et journaliste, Moustapha Bakri, avait annoncé la tenue d’un sommet tripartite entre le président Al-Sissi, le roi Salman et le prince Mohamad ben Zayed Al Nahyan. La chaîne de télévision Dream avait également annoncé une rencontre entre les dirigeants de l’Egypte et de l’Arabie saoudite aux Emirats « afin de décrisper les relations égypto-saoudiennes ». Mais malgré toutes ces annonces la rencontre n’a pas eu lieu. Selon le politologue Tarek Fahmi, la visite du président Al-Sissi aux Emirats avait un agenda déter­miné à l’avance et portait essentiel­lement sur les défis régionaux et les relations bilatérales entre les deux pays. « Le renforcement des rela­tions avec les pays du Golfe est une priorité de la diplomatie égyptienne. L’Egypte maintient des relations solides que ce soit avec les Emirats arabes unis ou avec l’Arabie saou­dite en dépit de certaines diver­gences. La dernière visite du prési­dent Al-Sissi aux Emirats est venue confirmer les relations fraternelles entre les deux pays. D’autant plus que l’Egypte, en pleine crise écono­mique, cherche à attirer des investis­seurs et à redresser son économie », indique Fahmi. D’après lui, la crise entre l’Egypte et l’Arabie saoudite est une mésentente passagère et est loin de briser des relations straté­giques établies depuis longtemps entre les deux grandes puissances arabes. « L’Egypte et l’Arabie saou­dite sont conscientes de l’impor­tance primordiale de leur partena­riat dans le contexte régional et international actuel, notamment face à ce qui se passe en Syrie et en Iraq où l’Iran et la Turquie ne cachent pas leurs ambitions respectives », rappelle Fahmi.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique