Mardi, 23 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

L’Egypte célèbre l’arrivée du porte-hélicoptères Mistral

May Al-Maghrabi, Mardi, 28 juin 2016

Le porte-hélicoptères BPC Mistral est arrivé cette semaine au port d’Alexandrie. Cette livraison a été suivie par celle d’une vedette équipée de missiles de croisière supersoniques P-270 Moskit, offerte par la Russie.

L’Egypte célèbre l’arrivée du porte-hélicoptères Mistral

Le porte-hélicoptères Nasser, l’un des deux Bâtiments militaires de Protection et de Commandement (BPC) Mistral vendus par la France à l’Egypte, est arrivé jeudi 23 juin au large d’Alexandrie. Son arrivée, retransmise en direct par les chaînes de télévision, a eu lieu à quelques encablures du grand port méditerranéen, tandis qu’un parterre d’offi­ciers et de civils avait pris place sur les tapis rouges qui recouvraient les quais. Une vidéo diffusée sur la page Facebook du porte-parole de l’Armée a montré les célébra­tions des forces maritimes égyptiennes qui ont accueilli le Mistral par des tirs de canon à eau et des défilés militaires accompagnés de chants patriotiques. La livraison du second BPC, qui doit porter le nom de l’ancien président Anouar Al-Sadate, est prévue en septembre prochain. Le contrat a été signé en octobre der­nier pour un montant de 950 millions d’euros. La construction du BPC Gamal Abdel-Nasser a été achevée le 12 juin dans les chantiers navals STX de Saint-Nazaire, dans le nord-ouest de la France. Avant de prendre le large pour rejoindre son port de base à Alexandrie, le porte-hélicoptères a participé à un exercice réunissant la marine égyptienne et celle fran­çaise.

Le BPC de type Mistral est un bâtiment très polyvalent qui va sécuriser la zone mari­time du Canal de Suez. D’une longueur de 199 mètres pour 32 m de large, il peut dépla­cer jusqu’à 22 000 tonnes et avance à une vitesse de 18 noeuds (33 km/h). Il peut trans­porter jusqu’à 700 hommes, des hélicoptères, des barges de débarquement, des chars d’as­saut et une soixantaine de véhicules. Il est doté d’une propulsion électrique par poids et bénéficie également d’un hôpital embarqué, afin de mener des missions humanitaires de grande ampleur. Son système de communica­tion particulièrement performant en fait un navire de commandement idéal au sein d’une force navale. Les experts soulignent l’im­portance pour l’Egypte de posséder un tel porte-hélicoptères. Cela va lui permettre de pouvoir renforcer sa présence en Méditerranée et dans la mer Rouge. Le transfert de pavillon du navire de guerre s’inscrit dans le cadre du partenariat militaire entre l’Egypte et la France concrétisé en juillet 2014 par la signature d’un contrat por­tant sur la vente de quatre corvettes Gowind, puis en août 2015 par la livraison à la marine égyptienne de la frégate multimissions FREMM Tahia Misr. Le président Abdel-Fattah Al-Sissi oeuvre depuis son accession au pouvoir en 2014 à renforcer les capacités militaires de l’Egypte. Ces derniers mois, l’Egypte a acheté à la France 24 avions de combat Rafale, une frégate multimissions de type FREMM et des missiles pour un mon­tant total estimé à 5,2 milliards d’euros, ainsi que deux navires Mistral d’environ 950 mil­lions d’euros. Samedi 25 juin, la Russie a aussi offert à l’Egypte une vedette équipée de missiles de croisière supersoniques P-270 Moskit. La portée du missile est de 120 km, mais le missile peut franchir une distance de 250 km sous certaines conditions de vol. Viktor Kotchemazov, chef du département de la formation au combat de la marine russe, a annoncé que les autorités russes ont remis à la marine égyptienne la vedette lance-mis­siles pour l’aider à lutter contre le terrorisme en mer.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique