Lundi, 17 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Course contre la montre

Mercredi, 15 juin 2016

Les enquêteurs du crash de l’avion d’Egyptair qui s’est abîmé le 19 mai dernier en Méditerranée sont engagés dans une véritable course contre la montre. En effet, le temps presse pour retrouver les enregistreurs de vol de l’avion dont le crash avait fait 66 morts.

Course contre la montre

Un navire français de la compagnie Ocean Search, équipé d’un robot sous-marin capable de localiser et récupérer à de grandes profondeurs les boîtes noires, se trouve depuis vendredi dans la zone du crash entre l’île grecque de Crète et l’Egypte avec à bord des enquêteurs égyptiens et français, accompagnés d’experts de la compagnie Airbus. Le bateau est équipé d’un système de sonar à balayage latéral qui peut faire des images des fonds marins. Le robot dont il est équipé peut descendre jusqu’à 6 000 mètres de profondeur. Un bâtiment de la marine française avait détecté le 1er juin le signal de l’une des boîtes noires de l’appareil.

Les enquêteurs égyptiens affirment que les recherches menées par les navires vont s’intensifier, puisqu’il ne reste que quelques jours avant que les piles des enregistreurs de données de vol et de conversations dans le poste de pilotage ne tombent à plat. Les enregistreurs cesseront alors d’émettre des signaux permettant de les localiser.

Les enregistreurs permettraient aux enquêteurs de déterminer si le désastre a été causé par un problème mécanique, un détournement ou une bombe. Il serait encore possible de les trouver même s’ils n’émettaient plus de signaux, mais ce serait plus difficile l

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique