Samedi, 13 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Investissements en série

May Al-Maghrabi, Mardi, 12 avril 2016

Dans le cadre de partenariats économiques égypto-saoudiens, le roi Salman Bin Abdel-Aziz et la délégation qui l'accompagnait ont annoncé des investissements importants en Egypte.

L’Arabie saoudite a accordé à l’Egypte des financements à hauteur de 21,5 milliards de dollars, à l’occasion de la visite du roi Salman au Caire. Sur ces financements, un prêt de 20 milliards de dollars servira à financer les importations égyptiennes de pétrole. Ce prêt aura un taux d’intérêt de 2 %, avec un délai de grâce de trois ans au moins. La somme de 1,5 milliard de dollars restante servira à financer des projets de développement dans la péninsule du Sinaï. Le vice-président du Conseil des affaires saoudo- égyptien, Abdullah Bin Mahfouz, a par ailleurs annoncé, le 5 avril, que des hommes d’affaires saoudiens vont investir 4 milliards de dollars dans plusieurs projets en Egypte.

Selon lui, ces investissements seront notamment réalisés dans les secteurs de l’énergie, de l’agriculture, de l’import-export, de la santé et de la logistique. « 10 % du montant global des investissements ont déjà été déposés dans des banques égyptiennes, et 25 % supplémentaires seront apportés d’ici trois mois », a-t-il précisé. Par ailleurs, samedi 9 avril, l’Egypte et l’Arabie saoudite ont signé différents accords, dont l’un portant sur un fonds d’investissement de 16 milliards de dollars, au troisième jour de la visite au Caire du roi Salman d’Arabie saoudite.

La télévision publique a montré en direct l’annonce des accords signés, en présence du roi Salman et du président Abdel- Fattah Al-Sissi. Vendredi, le président Abdel- Fattah Al-Sissi et le roi Salman Bin Abdel-Aziz ont signé 17 protocoles et des accords dans différents domaines, dont 4 sur le plan financier, d’un montant de 590 millions de dollars. L’autre mémorandum d’accord comprend la construction d’un pont entre l’Arabie saoudite et l’Egypte, ainsi que la délimitation des frontières maritimes entre les deux pays. Les 17 accords signés concernent plusieurs domaines, dont l’électricité, l’usage pacifique de l’énergie nucléaire, l’enseignement et l’urbanisme. Ibrahim Al-Assaf, président du Fonds saoudien pour le développement, a signé quatre protocoles d’accord avec la ministre de la Coopération internationale d’Egypte, Sahar Nasr, sur la création de l’Université du roi Salman Bin Abdel-Aziz dans la ville d’Al-Tour, dans le Sud du Sinaï, d’un coût de 250 millions de dollars, et de 9 quartiers résidentiels dans le Sinaï d’une valeur de 120 millions de dollars. L’université vise à élever le niveau d’éducation des étudiants dans le Sinaï et à leur donner l’occasion de bénéficier d’une formation universitaire contribuant ainsi à stimuler l’emploi des jeunes, a déclaré Nasr après la signature des accords. Parmi les accords signés figurent aussi ceux sur le financement d’un projet de construction d’une centrale électrique dans l’ouest du Caire d’une valeur de 100 millions de dollars et un autre sur l’extension de l’hôpital Qasr Al-Aïni d’une valeur de 120 millions de dollars.

La centrale contribuera à répondre à la demande croissante d’électricité dans la ville du Caire, alors que l’accord de Qasr Al-Aïni contribuera à développer l’infrastructure de l’hôpital ainsi que son équipement, selon Nasr. Un autre accord a été signé entre le ministre égyptien des Finances, Amr Al-Garhi, et Assaf, pour éviter la double taxation et prévenir l’évasion fiscale. Atef Abdel-Hamid, directeur de l’Agence de l’énergie atomique, a également signé un accord avec son homologue saoudien, Hachem bin Abdullah Yamani, en matière d’énergie. Le ministre du Transport, Galal Al-Saïd, a lui aussi signé un accord avec son homologue saoudien sur la coopération dans le domaine du transport maritime et portuaire, alors que les ministres de l’Energie des deux pays ont signé un protocole d’accord dans le domaine de l’énergie. Des accords ont également été signés par les ministres de la Maind’oeuvre, du Logement, de l’Agriculture, de la Culture, de l’Education, du Commerce et de l’Industrie. De même, le président de l’Autorité de contrôle administratif et le président de l’Autorité nationale saoudienne pour la lutte contre la corruption ont signé un protocole d’accord sur les mesures anti-corruption.

Le chef de l’Union Maspero a signé un accord avec le Dr Abdallah Chalhoub sur un programme exécutif de coopération dans le domaine de l’audiovisuel. Plus d’une dizaine d’autres accords, y compris un protocole d’accord pour mettre en place une zone industrielle en Egypte, ont également été annoncés. Les Saoudiens transforment, par cette visite, l’aide financière directe qui était déployée depuis 2013, en investissements. En finançant des universités, des infrastructures hospitalières, l’Arabie saoudite s’assure une base solide dans ses rapports avec l’Egypte pour les années à venir.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique