Samedi, 20 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Escales >

La routine a aussi des avantages !

Dina Kabil , Lundi, 28 août 2023

Il serait injuste de considérer la routine comme une habitude monotone qui manque de variété. La routine peut nous aider à atteindre nos objectifs et à améliorer nos relations et notre bien-être. Explications.

La routine a aussi des avantages !

« J’en ai marre, j’aimerais changer la routine de ma vie ». Une phrase qui revient souvent lorsqu’on se plaint du travail, des études, de la vie en commun, de la fatigue, du manque d’appétit, de l’obésité ou de l’insomnie. Bref, on se plaint de « ces actes mécaniques répétés au quotidien et qui deviennent la routine ».

Ce terme a été longtemps associé à la monotonie et au spleen de la vie. Et même si on se rend compte que les figures célèbres qui réussissent dans tous les domaines ont une routine journalière, on la lie à un genre de « c’est bon pour eux et non pour nous ». Le plus souvent, on a tendance à considérer le rituel du travail ou même de la vie conjugale comme un obstacle à l’épanouissement.

Les spécialistes disent que la routine n’est pas sacrée, elle est faite pour être changée en fonction de l’objectif que l’on se fixe. La routine n’est donc pas l’ennemi du changement. « Lorsque quelqu’un me dit qu’il en a marre de sa vie et qu’il veut changer, je lui réponds : change de routine, la routine n’est pas nécessairement ennuyeuse », dit Aliaa Khaled, life coach et nutritionniste. Elle explique qu’il y a deux sortes de routine : la routine personnelle et la routine forcée. « La première est celle choisie par la personne, tandis que la routine forcée est celle que tout le monde déteste. Lorsqu’on n’a pas de contrôle sur son quotidien, on sent que les heures s’écoulent sans pouvoir réaliser quoi que ce soit, on a l’impression qu’on est des outils », renchérit Aliaa Khaled.

La routine peut nous être utile. Avoir sa propre routine peut renforcer le sentiment de sécurité, l’idée est qu’on peut faire son plan et préparer des alternatives si cela ne fonctionne pas. C’est l’avis de Ghada Youssef, spécialiste de bodywork, qui pense que « la routine a une mauvaise réputation parce que prévoir les détails des activités journalières à la minute près est une attitude poussée à l’extrême. Mais le contraire est également invivable, on ne peut pas mener de vie de bohème, sans le moindre plan, on doit plutôt organiser une partie de sa journée. La routine est comme tout mode de vie, si on ne l’organise pas d’une manière qui nous met à l’aise, elle deviendra une contrainte étouffante ».

Une routine pour être heureux

« Chacun doit fixer sa propre routine, parce que ce qui convient à une personne peut ne pas convenir aux autres », avance Aliaa Khaled. Et d’ajouter : « Il ne faut pas suivre la routine de quelqu’un d’autre, se mettre dans une situation de stress pour satisfaire un rite non convenable et accuser enfin la routine d’être responsable de cette situation ».

Les spécialistes affirment que faire sa propre routine aide à bâtir de nouvelles coutumes au quotidien et facilite l’engagement de les réaliser. Mais comment faire ? Voici quelques exemples de routine positive :

1. La routine pour combattre le stress. La routine peut nous aider à faire face au stress journalier. On peut par exemple pratiquer des exercices de respiration profonde et de yoga de manière régulière.

2. La routine pour entretenir sa santé. On peut consacrer 20 minutes à la marche à pied tous les jours dans le but d’avoir un temps à soi pour la santé du corps et de l’âme.

3. La routine de l’alimentation équilibrée. La routine peut nous aider à mieux gérer notre alimentation en mangeant à des heures fixes. « Avoir une routine pour faire les courses est très utile pour ne pas se retrouver sans nourriture et être obligé de manger n’importe quoi, ou se laisser séduire par les gourmandises », affirme Aliaa Khaled.

4. La routine du mouvement et du sport. Il est facile de souhaiter faire de la marche ou du sport tous les jours, mais si on ne se fixe pas un moment précis de la journée, on va vite sacrifier cette habitude pour satisfaire tout autre engagement.

5. La routine pour passer du temps avec les personnes qu’on aime. Il ne s’agit pas seulement de la famille, mais des ami(e)s, des partenaires ou autres. On a besoin de veiller sur notre relation avec les personnes les plus proches. Il ne faut pas considérer l’amour comme une chose qui va de soi, surtout lorsqu’on ne se voit que très rarement.

Ghada Youssef met en garde contre la routine de la réunion familiale toutes les semaines, le sentiment d’obligation va sans doute influencer les enfants, mais par contre, tout doit être fait de bon coeur et en vertu de sa volonté. Quant à Aliaa Khaled, elle insiste sur la nécessité de passer du temps avec les membres de la famille, de maintenir une discussion avec eux et de montrer qu’on est toujours disponible et prêt à apporter un soutien familial.

Loin des excès, une petite dose de routine

« Ce qui est important c’est de ne pas être esclave de la routine, ne pas s’emprisonner dans des emplois de temps absurdes », résume Ghada Youssef. Cela fait penser aux personnes qui refusent de sortir, d’aller au resto, parce que ce n’est pas le jour consacré à cette fin ! Dans ce cas, on se transforme alors en esclaves de la routine. « On tue toute spontanéité et on se prive de la fraîcheur de toute chose qui n’est pas planifiée », explique Ghada Youssef.

En conclusion, la routine nous aide d’une certaine manière à atteindre nos objectifs, et de manière plus large à réaliser nos rêves. C’est la devise de Aliaa Khaled. « Vous voulez une vie saine, suivez donc une routine alimentaire et sportive, ayez des relations solides avec la famille et les enfants, suivez une routine pour parler, écouter et créer une zone sécurisante. Vous voulez votre épanouissement au travail et être créatif, trouvez une routine pour renforcer vos études et lire davantage », conclut-elle.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique