Dimanche, 16 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Idées >

L’histoire complète d’une révolution

Amr Kamel Zoheiri, Lundi, 04 novembre 2019

Sawret 1919: Tarikh Misr Al-Qawmi Min 1914 Ila 1921 (la Révolution de 1919: l’histoire nationale de l’Egypte de 1914 à 1921), de l’historien et avocat Abdel-Rahman Al-Raféï, est un document incontournable pour mieux comprendre ce qui s’est passé ente 1914 et 1921. L’ouvrage n’aborde aucun événement sans le commenter.

L’histoire complète d’une révolution

On ne peut célébrer le centenaire de la Révolution de 1919 sans citer l’ouvrage-clé Sawret 1919 : Tarikh Misr Al-Qawmi Min 1914 Ila 1921 (la Révolution de 1919 : l’histoire nationale de l’Egypte de 1914 à 1921). Sa première édition date de 1964 et depuis, il ne cesse d’être réédité. Car les détails qu’il renferme, on ne les trouve nulle part ailleurs. Abdel-Rahman Al-Raféï (1889-1966) y rapporte tous les points de vue concernant un événement donné, exposant les opinions de presse, les rapports de l’administration égyptienne et ceux de l’occupant britannique.

Le livre passe en revue également les discours importants du leader de cette révolution, Saad Zaghloul, comme celui prononcé le 7 février 1919 et annonçant la formation d’une délégation égyptienne qui va négocier désormais l’indépendance du pays, représentant le peuple à la Conférence sur la paix prévue à Paris. Soit le discours fondateur de la Révolution, qui s’est transmis de bouche à oreille. On y retrouve également l’ensemble des traités, discours et communiqués politiques émis par les différents partis politiques, notamment le parti d’Al-Wafd de Saad Zaghloul et le parti National de Moustapha Kamel et Mohamad Farid.

Dans un style simple, l’auteur cite les noms des victimes et des martyrs de cette révolution, tout en rappelant leurs histoires. Il décrit entre autres l’état des villages après les sabotages des lignes de chemin de fer, qui ont entravé la circulation d’un point à l’autre. Il décortique les lettres, les décrets, les projets de lois, les discours politiques, les correspondances diplomatiques et consulaires, les lettres échangées entre les responsables politiques et le sultan Fouad, le sultan Hussein Kamel d’une part, et celles des autorités britanniques en Egypte avec la classe dirigeante en Grande-Bretagne d’autre part.

Al-Raféï a mis une vingtaine d’années pour élaborer ce livre et avoir le recul nécessaire par rapport à cet événement de taille. Il insiste souvent sur le fait qu’il n’était pas question d’une révolution qui s’est déclenchée sur une base religieuse ou sociale, écartant complètement l’idée de la lutte des classes. Au contraire, c’était une révolution qui a catalysé les efforts et unifié la nation contre le protectorat anglais. Al-Raféï raconte aussi, avec beaucoup d’honnêteté intellectuelle, l’abdication du khédive Abass Helmi II, le 9 décembre 1914, et l’arrivée du sultan Hussein Kamel au pouvoir, ensuite celle du sultan Fouad 1er, avant qu’il ne devienne roi d’Egypte et gouverneur de la Nubie, du Kordofan et du Darfour, avec la levée du protectorat britannique en 1922.

L’écrivain décrit les intrigues et les stratagèmes de l’époque, compare souvent entre la révolte du militaire et homme politique Ahmad Orabi contre le pouvoir des khédives et la Révolution de 1919. Il évoque aussi les conditions économiques pendant la Grande Guerre et les pressions exercées par les Britanniques pour manipuler les prix du coton et imposer un système de quotas aux paysans. Et ce, dans le but de subvenir aux besoins des soldats britanniques stationnés près du Canal de Suez.

Saad, le portrait du chef

Abdel-Rahman Al-Raféï a effectué un travail de chercheur, de chroniqueur et d’historien pour donner aux lecteurs une idée complète de ce qui s’est passé, comme s’ils vivaient la révolution au jour le jour. Il ne manque pas d’ajouter ses souvenirs personnels, ses mémoires de la révolution, dans un chapitre unique en son genre. Par ailleurs, il évoque les personnalités marquantes de l’époque, comme l’économiste Talaat Harb ou la leader féministe Hoda Chaarawi, mais s’intéresse aussi à Saad Zaghloul, la principale figure de ces années de lutte pour l’indépendance et l’émancipation.

Il taille un portrait véridique de ce dernier, évoquant son exil et ses compagnons de route, qui l’ont soutenu jusqu’à obtenir sa libération. Saad Zaghloul a mené les négociations avec lord Milner, secrétaire d’Etat des colonies, jouant la carte de la modération par rapport à des nationalistes comme Moustapha Kamel et Mohamad Farid, tout en insistant sur la souveraineté nationale et la fin du protectorat. La Constitution qui a suivi, en 1923, a été le fruit de ces efforts menés conjointement par toute la nation: les étudiants, les avocats, les fonctionnaires, les journalistes, les femmes et les hommes, mettant l’accent sur le principe égalitaire de la citoyenneté.

Sawret 1919: Tarikh Misr Al-Qawmi Min 1914 Ila 1921 (la Révolution de 1919 : l’histoire nationale de l’Egypte de 1914 à 1921), par Abdel-Rahman Al-Raféï, éditions Dar Al-Maaref, 1964, 624 pages.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique