Mardi, 23 juillet 2024
Culture > Arts >

A ne pas rater : Wael Jassar à Soho Square, Abdel Basset Hamouda à Sakiet El Sawy.,Esseily au Notch Beach Club et Tamer Hosni au Zed East

Névine Lameï, Lundi, 17 juin 2024

Du 17 au 22 juin, spectacles de danse, soirées musicales, expositions d'arts plastiques et films, des manifestations culturelles pour tous les goûts à découvrir en Egypte.

s

Musique :
Tamer Hosni


Le 17 juin
Zed East. Al-Tagamoe Al-Khamess, le Nouveau Caire.
Nommé la « Star de la génération », le chanteur multidisciplinaire Tamer Hosny jouit d’un large répertoire de chansons d’amour de ses propres compositions. Hosny joue de la musique dès son plus jeune âge. Il a sorti son premier album en 2001 et a fait ses premiers pas dans le monde du cinéma en 2003, avec le film « Halet hob » (un état d’amour). Puis « Omar & Salma 1 et 2 » et « Captain Hima », en 2007. Tamer a plus de 16 albums à son actif. Il a aussi reçu de nombreuses distinctions et Awards. Il a collaboré dans la chanson « Boukra » (demain), produite par Quincy Jones et RedOne, ainsi qu’avec des artistes internationaux, notamment Pitbull, Akon, Snoop Dogg et Shaggy.

 

Esseily


Le 17 juin, à 23h
Notch Beach Club, Nouvelle ville d’Alamein, Côte nord.
La super star Mahmoud El-Esseily est l’invité de Notch Beach Club, à la Nouvelle vile d’Al-Alamein, le 2e jour de la fête du Grand Baïram. El-Esseily lance sa carrière musicale pendant ses études à l’Université américaine du Caire. Suite à sa contribution très réussie sur scène avec la grande chanteuse libanaise Elissa, El-Esseily signe, en 2003, avec le producteur Ayman Abass une série de chansons à succès. Ces dernières optent pour un style musical léger et provocateur.

 

DJs M. Sam, Hazem et A. Salah


Le 17 juin, à 20h
Cairo Jazz Club. 197 a, rue 26 juillet, Agouza.

Sur leurs platines Vinyles, les DJ M. Sam, Hazem et A. Salah joueront ensemble des bangers, voire des morceaux de musique dynamique, aux basses, aux grosses cases qui font danser.

 

Wegdan


Le 17 juin, à 20h
Saqiet El Sawy. Rue 26 juillet, Zamalek.

Une soirée de chant arabe est animée par Wegdan Yousry. A sa manière, elle puise ses chansons dans le répertoire d’Oum Kalsoum, d’Abdel-Halim Hafez, d’Angham et de Chérine Abdel-Wahab, entre autres. Wegdan est capable de transmettre les émotions avec sa voix douce, prenante et attirante, qui procure une sensation très agréable à entendre.

 

Saad Al-Soghayr


Le 17, 18 et 19 juin
ByootBay. Route désertique Le Caire/Alexandrie. Tout près de Dandy Mall.
Le chanteur égyptien Saad Al-Soghayr partage avec ses fans la fête du grand Baïram. Il se produit à ByootBay et anime une soirée de chansons « shaabi » (musique populaire) et de mawals (genre musical traditionnel égyptien qui raconte des histoires et exprime des émotions à travers des poèmes mélodieux). La soirée d’Al-Soghayr se joue essentiellement sur une variété d’instruments de percussions.

 

« Castle of Rock »


Le 18 juin, à 21h
Room Art Space. The Spot Mall, le Nouveau Caire.

Le groupe égyptien « Castle of Rock » jouera de la musique rock, celle des années 1984. Une musique qui évolue avec le temps avec la variété de ces genres musicaux joués, mêlant le blues, la country, le jazz et le buegrass.

 

« 90’s Band »


Le 19 juin, à 20h
Room Art Space. The Spot Mall, le Nouveau Caire.

Avec le « 90’s Band », l’espace Room propose à ses hôtes une soirée musicale chantant les plus grands hits des années 1990, ceux qui ont marqué l’histoire de la musique en Egypte et dans le monde entier. Du rock à la pop, en passant par des chansons égyptiennes et une variété internationale, « 90’s Band » promet de plonger son auditeur dans l’ambiance de cette décennie.

 

Alexander & Andy Cheikho


Le 19 juin, à 20h
Cairo Jazz Club. 197 a, rue 26 juillet, Agouza.
Et le 18 juin, à 21h

Cairo Jazz Club (CJC 610). Al-Guézira Plaza. Cheikh Zayed.
Le Cairo Jazz Club invite son auditeur à une soirée qui regroupe plusieurs DJs. A savoir les DJs Alexander & Andy Cheikho. Ensemble, ils partageront avec leur public et sur leurs Platines Vinyles des moments de bonheur aux rythmes palpitants et aux mélodies contagieuses de la house music et du groove,

 

Fares Qatrya


Le 19 juin, à 19h30
Saqiet El Sawy. Rue 26 juillet, Zamalek.

Fares Qatrya, né dans la ville de Zagazig, interprétera d’une manière amusante un large éventail de ses poésies à caractère folklorique, dont « Ma Yemken kheir » (peut-être c'est bien), « Kebert » (j’ai grandi), « Bel Salama » (adieu), Bokra Hathlaw (demain ce sera meilleur). Qatrya aime faire « sortir la musique du ghetto des plaquettes et des récitals » pour redécouvrir avec l’auditeur ses différentes sociabilités musicales.

 

Wael Jassar


Le 19 juin
Soho Square. C
harm El Sheikh
) …

Au charme piquant avec sa voix puissante et veloutée, le grand chanteur libanais Waël Jassar est au rendez-vous au troisième jour de la fête du grand Baïram, au Soho Square, à Charm Al-Cheikh. Jassar s'est forgé une place de fer dans le monde de la musique arabe, classique et moderne, avec un style et une identité propre à lui. Au programme, un large éventail de ses plus belles chansons dont « Kelmet wadae » (mot d'adieu), « Mechit khalass » (ça y est, tu es parti), « Ghariba El-nas » (étranges sont les gens), « We Betessälini » (et tu me demandes), « Al-Donia Allamatni » (la vie m'a appris). 

 

« Double Zuksh »


Le 19 juin, à partir de midi
Notch Beach Club, Nouvelle ville d’Alamein, Côte-Nord.
« Double Zuksh », formé des deux artistes musiciens de la musique « shaabi » populaire, Ahmed Al-Hajri et Abdulrahman Al-Salman, est connu pour son mélange unique de rap et de hip-hop aux accents orientaux.

 

« Edward and The Gypsies Band »


Le 19 juin, à partir de midi
Notch Beach Club, Nouvelle ville d’Alamein, Côte-Nord.
Une soirée de musique gitane est animée par le duo Edward et Marco avec sa troupe « The Gypsies Band ». La musique gipsy est une forme d’expression très diversifiée, allant de la musique traditionnelle, telle que le flamenco et la musique gitane, à la musique moderne, comme le jazz manouche et la pop gitane. La musique gitane est caractérisée par des rythmes entraînant des mélodies poignantes et des paroles émotionnelles.

 

Abdel-Basset Hamouda


Le 20 juin, à 19h30
Sakiet El Sawy. Rue 26 juillet, Zamalek.

Le chanteur populaire égyptien du « chaabi » Abdel-Basset Hamouda est l’invité de Sakiet El Sawy aux jours de la fête d’Al-Adha. Il chantera le chagrin d’amour. Né à Alexandrie en 1960, Abdel-Basset Hamouda a commencé sa carrière de chanteur dans des fêtes de mariages populaires et dans des rassemblements religieux. Sa voix pleine de verve, de chagrin et d’affliction lui ouvre les portes de la gloire.

 

Hip-hop au féminin


Le 20 juin, à 20h
Cairo Jazz Club. 197 a, rue 26 ـuillet, Agouza.

Une soirée de hip-hop qui promet d'être inoubliable est au rendez-vous avec quatre artistes rap féminines phénoménales. Elles sont prêtes à prendre d'assaut la scène. Les rappeuses sont : Phatty, Dimo, Shorouk El-Zoghbi et Dareen. Leurs musiques démarquent par une vision du hip-hop résolument féminise, novatrice et engagée. Il s’agit d’un hip-hop joué avec une grande énergie, des flux impeccables et un lyrisme complexe.

 

Pacmen, Shika Saber & Arrab


Le 20 juin, à 21h
Cairo Jazz Club (CJC 610). Al-Guézira Plaza. Cheikh Zayed.
Animateurs musicaux et scéniques, le trio « DJ Pacmen, Shika Saber & Arrab est un DJ qui a du talent et de la créativité, avec un sens artistique avéré et une compréhension approfondie de l'art de mixer. Le quatuor maîtrise les platines vinyles et les logiciels des mixages originaux, capables de surprendre et d’enchanter son auditeur. Rendez-vous avec un DJ qui promet de synchroniser le rythme, d'utiliser les effets sonores de manière créative et de créer de bonnes transitions fluides entre les morceaux joués.

 

Tablet El Set


Le 21 juin, à 19h30
Saqqiet El Sawy. Rue 26 juillet, Zamalek.

« Tablet El-Set » (la percussion de la femme) est une troupe de musique folklorique égyptienne composée de femmes percussionnistes. Le groupe a été fondé par Soha Mohamed Ali, en 2019. Et ce, après avoir étudié le tabla avec son mentor, le grand percussionniste égyptien Saïd Al-Artiste. « Tablet El-Set » vise à revivifier les plus belles chansons égyptiennes et arabes parlant de la femme, notamment celles essentiellement centrées sur les rythmes et les tempos des percussions. 

 

Grüne Fête de la musique


Le 21 juin, à 18h
Jardin du Centre culturel Jésuite. 298, rue Port-Saïd, Cléopatra.

La nature est la source de la musique. C’est autour de ce thème que se joue cette année la fête de la musique. La Grüne Fête invite son auditeur à apprécier les performances musicales énergiques des divers musiciens qui y participeront. Leur concert est le fruit de leur résidence artistique à Alexandrie, soutenu et produit par l’espace « B’sraya for Arts ». Ce dernier écrit dans son communiqué concernant la Grüne fête : « Les humains ont utilisé les sons des oiseaux, de l’eau et du vent, entre autres, pour construire des instruments de musique qui imitent ces sons ».

 

Tako, Zai & Mirshak


Le 21 juin, à 20h
Cairo Jazz Club. 197 a, rue 26 juillet, Agouza.

Tako, Zai et Mirshak se réuniront derrière les platines vinyles. Rendez-vous avec des sets percutants capables de stimuler l'âme et de donner de l'énergie.

 

« 404 Band »


Le 21 juin, à 20h
Bibliothèque d’Alexandrie. Al-Chahtbi.

Après avoir donné plus de 50 concerts en 2020, le groupe « 404 Retrograde » joue, suite à sa fondation en 2018, tout genre de musique, des Beatles à Pink Floyd, en passant par « Aerosmith », l’un des groupes de rock les plus renommés dans le monde. Les instruments musicaux à la tête du groupe « 404 Retrograde » sont : les guitares, ainsi que les voix puissantes de ses membres. Le groupe chantera notamment de son album « Zahmet El-Hayah » (le chaos de la vie). 

 

Hazem Chahine à la mémoire du Cheikh Imam


Le 21 juin, à 20h
Eglise Notre-Dame du Carmel, Boulaq.

Les fans du Cheikh Imam (1918-1995), à la mémoire des 29 ans de sa mort, sont invités à un rassemblement autour de son héritage culturel animé par le luthiste et compositeur alexandrin acclamé Hazem Chahine. Cheikh Imam est un chanteur protestataire égyptien et joueur de luth, l'un des artistes indépendants du monde arabe. Il est également le fondateur, en 2000, de la troupe « Eskenderella » qui cherche à ressusciter les chansons du cheikh Imam. Ce dernier a été la grande figure contestataire de la chanson égyptienne très populaire. Non-voyant, s'accompagnant au luth, il chantait la condition des plus pauvres, les humiliations et les souffrances quotidiennes du petit peuple, tout en énonçant injustices, corruption
 ... Les compositions de Chahine respectent les clés de la musique arabe : l’improvisation et les « taqassim » (prélude joué sur un instrument en solo).

 

Grüne Fête de la musique


Les 22 et 23 juin, à 18h
Parc Al-Azhar. Rue Salah Salem, le Vieux Caire.

Grüne Fête de la musique est un festival amusant et convivial qui combine la musique et le développement durable. Grâce à des spectacles musicaux vibrants, à des ateliers et des panels captivants et à des exposants passionnants, nous explorerons la façon avec laquelle la créativité et la conscience écologique vont de pair. La musique ne connaît pas de frontières et Grüne Fête est là pour le prouver en mélangeant le langage universel de la musique. Ensemble, faisons passer le message du développement durable tout en passant un bon moment dans le centre du Caire. Avec les troupes « Electro Zebala », Ahmed Eid et « Ein Al Aql ».

 

Yassen Mahgoub et Walad


Le 22 juin, à 20h
Cairo Jazz Club. 197 a, rue 26 juillet, Agouza.
Le chanteur, auteur-compositeur et producteur égyptien Yassen Mahgoub, accompagné du DJ Walad, combinent 
la musique jazz avec de nombreuses touches orientales, notamment de musique électroacoustique « Shaabi » (populaire), fluide et variée.

 

« Nour Project, Rai-Na et Looperias »


Le 22 juin, à 21h
Cairo Jazz Club (CJC 610). Al-Guézira PlazaCheikh Zayed.
Fondée par le saxophoniste égyptien Nour Achour, la troupe Nour Project est une formation musicale jouant différentes couleurs de jazz et de funk, trempées de rythmes orientaux, africains et occidentaux. Les paroles des chansons de « Nour Project » sont souvent joyeuses et communiquant des messages positifs. A la même soirée joueront les troupes « Rai-Na » et « Looperias » qui ajouteront à la scène musicale, au CJC 610, des accents musicaux soufis et africains.  

 

Théâtre :
« Amel Qalaq »


Tous les soirs, à partir du 17 juin
Théâtre Al-Baloun, Al-Agouza.
Le théâtre Al-Balloun a choisi de présenter, à partir du 2e jour de la fête du grand Baïram, la pièce de théâtre « Amel Qalaq » (le fauteur de trouble), mise en scène de Eslam Imam. Le protagoniste de la pièce est le comédien égyptien Sameh Hussein lequel joue le rôle de Bassem. Ce dernier rencontre Nadia par hasard. Dans une ironie mélangée d’humour tout au long de la pièce, Bassem et Nadia reçoivent une récompense financière d'un programme télévisé. Avec cet argent, Bassem décide de créer une application destinée à résoudre les problèmes des gens et à les sauver des grandes anxiétés vécues au quotidien.

 

« The Man Eaten by Papers' Show »


Les 22 et 23 juin, à 20h
Théâtre Al-Falaki, Université américaine du Caire. Place Tahrir.

Le spectacle « The Man Eaten by Papers' Show” (l'homme mangé par les papiers), mis en scène par Mohamed Elhadary, évoque la tragédie d'un honnête citoyen face au « monstre destructeur » du capitalisme. Le travail dans le secteur privé et les fardeaux qu'il engendre se traduisent par des dettes et des maladies.

 

Cinéma :
Les films de la fête du grand Baïram :
« Welad Rizk III »


Le long métrage « Welad Rizk » revient avec un troisième volet à la fête du grand Baïram. Les années ont passé et les frères Rizk se sont séparés. A chacun sa vie. Un jour, les souvenirs du passé reviennent au présent, en obligeant les fils de Rizk à retourner à une vie de crime et de vol. Ils se trouvent face à une opération fatidique, la plus grande et la plus dangereuse dans l'histoire des frères Rizk.

 

« Al-Leab Maa Al-Eyal »


Dans les salles du cinéma
« Al-Leab Maa Al-Eyal » (le jeu avec les enfants), du réalisateur Chérif Arafa, avec les comédiens Mohamed Imam, Asmaa Gamal, Bassem Samra
 ... Dans un cadre comique, les événements du film tournent autour d'un professeur d'histoire, Allam (joué par Mohamed Imam). Il se déplace vers une zone désertique pour travailler dans une nouvelle école située dans cette terre. C’est là où il fait face à de nombreux obstacles inattendus.

 

« Essabet Al Max »


Dans les salles du cinéma
Le film « Essabet Al-Max » (Max Gang) est un film d'action et de comédie. Max, le protagoniste du film, joué par le comédien Ahmed Fahmy, effectue seul des opérations de vol et de contrebande sans aucune aide. Un jour, il s'implique dans une opération majeure qui nécessite le soutien d'un groupe pour l'aider à mener le coup à bien. Max découvre que ceux qu'il a choisis dans cette mission l'impliquent dans des problèmes plus graves, ce qui menace le succès de l'opération.

 

« Ahl Al-Kahf »


Dans les salles du cinéma
« Ahl Al-Kahf » (les gens de la caverne) est un film du réalisateur Amr Arafa, avec un scénario de Ayman Bahgat Amar. Il traite, dans un cadre fictionnel et empathique, l'histoire de trois personnes qui se réveillent de leur sommeil après trois siècles et se retrouvent dans une époque autre que celle dans laquelle elles vivaient auparavant. Les trois personnes vivent une forte lutte contre le temps. Avec Khaled Al-Nabawi, Mohamed Mamdouh, Mohamad Farrag, Ghada Adel
 ...

 

TV :
« Basma »


Sur Netflix
De retour de ses études aux Etats-Unis d'Amérique à destination de Djeddah, sa ville natale, une jeune femme de 26 ans découvre de nombreux secrets que sa famille a cachés concernant la maladie mentale de son père lequel souffre de délires paranoïques. La protagoniste Basma cherche tous les moyens capables d’aider son père à affronter sa maladie. Avec Fatima Al-Banawi, la comédienne saoudienne et la réalisatrice du film « Basma ».

 

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique