Mardi, 23 juillet 2024
Culture > Arts >

Un festival britannique boycotté contre les ventes d'armes à Israël

Jeudi, 16 mai 2024

Gaza
Des tentes sont montées par des Palestiniens déplacés au milieu de la dévastation à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza. Photo : AFP

Plus de 100 artistes ont renoncé à participer à un festival de musique à Brighton (sud de l'Angleterre), en soutien à une campagne de boycott contre la banque Barclays qui sponsorise l'évènement, et qu'ils accusent d'investir dans des sociétés vendant des armes à Israël.

Près d'un quart des groupes et musiciens programmés pour le festival Great Escape, qui met à l'honneur la scène indépendante britannique et se tient jusqu'à samedi dans la station balnéaire, se sont joints ces derniers jours à une campagne baptisée "Bands Boycott Barclays" ("les groupes boycottent Barclays").

Celle-ci vise à convaincre les festivals de mettre fin à leurs partenariats avec la banque britannique, accusée par ces artistes et militants d'entretenir des "liens financiers avec des sociétés d'armement vendant des armes à Israël", qui mène une offensive contre le Hamas à Gaza, depuis le 7 octobre.

Une lettre ouverte exhortant les organisateurs du festival à rompre avec Barclays, publiée en mars, a été signée par des centaines d'associations, labels, fans de musique et artistes, dont des grands noms ne participant pas à l'évènement comme Massive Attack ou Brian Eno.

"Nous refusons que la musique soit utilisée pour se blanchir des violations des droits humains. Nous ne pouvons pas laisser nos productions créatives devenir des écrans de fumée derrière lesquels de l'argent est injecté pour assassiner des Palestiniens", ont-ils dénoncé.

A ce stade, 126 groupes ou artistes ont refusé de se produire au festival, qui a lieu à Brighton depuis 2006, et les cinq concerts d'ouverture prévus mercredi soir ont dû être annulés.

Interpellée sur le sujet des ventes d'armes la semaine dernière lors de son assemblée générale à Glasgow, Barclays avait démenti investir ou détenir en son compte des actions d'entreprises de défense fournissant des armes à Israël.

Ni la banque, ni les organisateurs du festival Great Escape n'ont répondu aux sollicitations de l'AFP.

Alfie Templeman, l'un des artistes ayant annulé sa participation, a espéré sur Instagram que cette campagne "incite les festivals et évènements du monde entier à prioriser l'éthique au moment de choisir leurs partenaires".

Barclays doit sponsoriser plusieurs autres festivals cet été au Royaume-Uni, comme le festival Isle of Wight fin juin, où sont programmés Green Day et les Pet Shop Boys, ou le Latitude fin juillet dans le Suffolk (est de l'Angleterre), où sont attendus Duran Duran, Keane ou encore London Grammar.

*cet article a été modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique