Mardi, 25 juin 2024
Culture > Arts >

Trois prix de résidence cinéma à Hollywood pour des cinéastes égyptiennes

Ghada Ismaïl, Samedi, 27 avril 2024

L'ambassade des Etats-Unis au Caire octroie à trois cinéastes femmes égyptiennes l'opportunité de diriger des ateliers et participer à des conférences artistiques à Hollywood. L'initiative vient dans le cadre du partenariat artistique et culturel entre les Etats-Unis et l'Egypte.

Les réalisatrices de films égyptiennes
Les trois réalisatrices de film égyptiennes qui ont gagné dans le Festival international du film des femmes d'Assouan 2024. Photo : Page officielle sur le Facebook du Festival international du film des femmes d'Assouan 2024

L'ambassade américaine au Caire a annoncé l’octroi de trois prix de résidence cinématographique afin que des réalisatrices de films égyptiennes voyagent à Hollywood pour participer à des programmes spéciaux présentés par des leaders de l'industrie cinématographique. Le but est de les aider à réaliser leurs films de fiction ou documentaires.

Les gagnantes sont Yumna Khattab, réalisatrice du film "50 Mètres", Sondos Shababek, réalisatrice de "Moi aussi", et Mavie Maher, réalisatrice de "Hush", soutenues par le Festival international du film des femmes d'Assouan 2024 en partenariat avec l'organisation du Film Independent à but non lucratif située à Los Angeles.

L'ambassade américaine au Caire, en collaboration avec l'association Film Independent, a organisé un atelier de quatre jours sur la production créative, dans le cadre du festival cette semaine, sous la direction des réalisateurs américains April Spurlock et Kelly Thomas.

L'atelier a été conçu pour soutenir et encourager l'expression créative des cinéastes égyptiens à travers des projets de courts métrages et il était ouvert aux jeunes cinéastes d'Assouan et des autres gouvernorats.

Robin Haroutunian, ministre conseiller aux affaires publiques de l'ambassade américaine au Caire, a déclaré que les Etats-Unis sont fiers de leur partenariat avec le Festival international du film des femmes d'Assouan et de sa mission de promouvoir le dialogue interculturel et les relations entre les peuples.

D'après Haroutunian, le festival est un pont pour relier les histoires des femmes du monde entier. Et il a ajouté : "Nous avons hâte de voir les projets finaux des cinéastes égyptiens qui auront l'opportunité de développer et de présenter leurs projets aux Etats-Unis grâce aux bourses de résidence cinématographique à travers le « Film Residency ».

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique