Mercredi, 17 avril 2024
Culture > Arts >

La mezzo-soprano Farrah El Dibany anime un concert à la Bibliothèque d’Alexandrie

Névine Lameï, Mardi, 02 avril 2024

El Dibany a adapté à l’art lyrique occidental sa voix naturellement influencée par sa culture orientale.

 Farah El Dibany
La mezzo-soprano Farah El Dibany. Photo: page facebook de Farah El Dibany.

Sur sa page Facebook, la mezzo-soprano égyptienne, Farrah El Dibany, de renommée internationale, vient d’annoncer son prochain concert, prévu le 18 avril 2024, à 19h, dans la grande salle de la bibliothèque d’Alexandrie.

La chanteuse lyrique sera accompagnée sous la direction de Harald Simon, de l'Orchestre des Jeunes de la Bibliothèque d’Alexandrie, avec la chorale et l’orchestre de l'Ecole Allemande Saint-Charles-Borromée d'Alexandrie (DSBA).

Au programme : des chefs-d'œuvre lyriques d'opéra et de chœur, tirés du grand répertoire classique, affirme El Dibany sur sa page Facebook.

Il est à noter que la mezzo-soprano alexandrine est diplômée de l'Ecole Allemande Saint-Charles-Borromée de sa ville natale.

El Dibany annonce également sur sa page Facebook, sa prochaine collaboration, pour la première fois, avec l’ensemble « Ramal » basé à Berlin, en Allemagne. Le groupe syrien avec qui collabore El Dibbany, pour un concert prévu le 21 avril 2024, à la salle Nikolaisaal Potsdam, Berlin, est un groupe musical fondé à Damas en 2011 et qui vise à créer une interaction entre la musique orientale traditionnelle et la musique classique occidentale.

« Mon concert à Berlin présentera deux perspectives musicales différentes sur les attraits exotiques de l’Orient et de l’Occident. C’est une Odyssée musicale au-delà des frontières », affirme El Dibany sur sa page Facebook.

« La mezzo-soprano Farrah El Dibany est la première chanteuse lyrique égyptienne et arabe à avoir intégré l’académie de l’Opéra de Paris... Installée en Europe, précisément en Allemagne, en 2010, pour parfaire sa technique vocale, El Dibany qui intègre l’Académie de musique Hanns-Eisler à Berlin, se voit contrainte d’adapter à l’art lyrique occidental sa voix naturellement influencée par sa culture orientale », explique le magazine Radio France.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique