Lundi, 04 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Arts >

Hénein à l’honneur

Névine Lameï, Lundi, 24 août 2020

L’exposition Masterpieces présente deux sculp­tures d’Adam Hénein, qui datent de 1955. A savoir : Al-Homar (l’âne) et Al-Raha (le repos).

Hénein à l’honneur
Un paysan qui se repose par Adam Hénein.

L’exposition Masterpieces présente deux sculp­tures d’Adam Hénein, qui datent de 1955. A savoir : Al-Homar (l’âne) et Al-Raha (le repos). Cette dernière sculpture est celle d’un paysan allongé par terre, en état de repos, les mains sous la tête et les jambes croisées. Elle évoque le style de Hénein de l’époque, qui se caractérisait par les petites formes sculpturales aux sujets humains, très égyptiens et ruraux.

L’Ane fait partie de sa série sur les animaux. Elle se distingue par la réduction du détail, la substitu­tion des formes cylindriques par des formes car­rées, la sensation expressive d’un calme contem­platif et le mouvement de l’animal sculpté qui s’apprête à bouger. Un clin d’oeil à un grand artiste qui a disparu cette année à l’âge de 91 ans.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique