Lundi, 26 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Arts >

Le cinéma, une arme contre la pandémie

Lamiaa Al-Sadaty, Dimanche, 31 mai 2020

Un festival de films virtuel intitulé « We Are One: A Global Film Festival » se tient du 29 mai au 7 juin 2020. L’événement réunira les top 20 festivals de cinéma au monde. Un moyen pour ces derniers de maintenir leurs activités sur Youtube et de récolter des dons pour lutter contre le coronavirus.

Le cinéma, une arme contre la pandémieAmir

Lesamateurs de cinéma pourront étancher leur soif, pendant 10 jours, en suivant à domicile les activités organisées conjointement par les top 20 Festivals de cinéma dans le monde dont Cannes, Venise, Berlin, Sundance, Tribeca, Tokyo, Locarno, New York et Toronto. Ces festivals sont les principaux partenaires de l’événement « We Are One : A Global Film Festival », un festival dématérialisé, virtuel, qui permettra de visionner gratuitement des films sur la plateforme Youtube.

Robert Kyncl, l’un des responsables de Youtube, chargé du contenu, des ventes, du marketing et des opérations, a souligné sur les réseaux sociaux que cet événement est sans précédent et qu’il est fier que Youtube héberge cette manifestation fantastique et gratuite, au plaisir de tous les cinéphiles du monde.

Le Festival We Are One, prévu du 29 mai au 7 juin, propose des courts et des longs métrages, des documentaires et des tables rondes à distance, sans publicité aucune. Le programme, dont les détails restent indéterminés, comprendra des films classiques aussi bien que des nouveautés, selon les premiers communiqués de presse. Les internautes seront appelés à faire des dons, au profit de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). « En collaborant avec nos partenaires, des films extraordinaires seront disponibles sur Youtube. Nous espérons que tout le monde se rendra compte de l’apport de chacun des festivals et appréciera le pouvoir des films », a souligné Jane Rosenthal, directrice de Tribeca Entreprises et Tribeca Film Festival, lors d’une conférence de presse tenue dernièrement.

Le Festival South by Southwest (SXSW) ne faisant pas partie de cet événement, ses organisateurs ont par ailleurs signé un accord avec Amazon, afin de projeter gratuitement 39 longs et courts métrages, ainsi que des feuilletons qui étaient normalement programmés pour l’édition qui devait se tenir en mars dernier.

Programme hybride

Ce genre d’événements virtuels ne vise pas à se substituer à l’organisation traditionnelle des festivals, mais plutôt à sauver le circuit des festivals de films en 2020. A titre d’exemple, les organisateurs du Festival de Venise ont annoncé qu’ils tiendront une mini-édition du 2 au 12 septembre prochain. Le Festival de Toronto, qui devrait avoir lieu en septembre aussi, se prépare pour la possibilité d’un programme hybride « physique et numérique à la fois ».

Le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, avait souligné, dans un premier temps, dans le magazine en ligne Variety qu’un événement virtuel ne réussirait pas. Or, d’autres scénarios sont envisagés, puisqu’un report à fin juin-début juillet n’était plus possible. Et ce, à la suite des déclarations du président Emmanuel Macron, il y a deux semaines, précisant que « les grands festivals et événements avec public nombreux ne pourront se tenir au moins jusqu’à mi-juillet prochain ».

Le président du Festival de Cannes, Pierre Lescure, et Frémaux ont alors souligné conjointement dans les médias qu’ils étaient fiers de se joindre à d’autres partenaires pour lancer une plateforme en ligne, réunissant plusieurs grands festivals et faisant découvrir au public les nuances de la narration dans le monde entier ainsi que les caractéristiques artistiques de chaque festival .

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique