Lundi, 24 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Arts >

Dialogues des choeurs

Houda El-Hassan, Mardi, 07 avril 2015

Du 8 au 11 avril, des chorales issues de différentes contrées du monde se réunissent à Rabat pour chanter, haut et fort, l'amour du dialogue intercivilisationnel et celui de l’art choral. Des voix seront à l'honneur de cette nouvelle édition du festival Sawt.

Dialogues des choeurs
The Stars, Etats-Unis.

Et de deux pour le Festival international Sawt (voix), entièrement consacré au chant choral. Pour cette deuxième édition, Casablanca reçoit 11 chorales de renommée universelle (dont 9 marocaines), et ce, pendant 4 jours et 4 nuits.

« Notre fondation Omnium North Africa (ONA) a travaillé pendant de longs mois sur ce projet et elle a l’énorme plaisir de l’organiser en étroite collaboration avec l’association Maroc en Choeur. Dans un pays riche en festivals, en arts et en culture, le chant choral a toujours eu sa place, mais ce n’est que récemment que nous avons convenu de donner naissance à un grand festival digne d’être qualifié ainsi, puisque plusieurs chorales internationales disent aimer ce pays du monde et rêvent d’y chanter autant de fois qu’elles le peuvent. Nous avons donc décidé de joindre nos efforts aux leurs pour organiser le festival Sawt », témoigne Nawal Saada, attachée de presse à la fondation ONA et membre du comité d’organisation du festival Sawt.

D’ailleurs, le 11 avril, la fondation ONA organise le concert de clôture de cette deuxième édition du Festival Sawt. Des chorales en provenance des 4 coins du monde se sont donné rendez-vous à la Villa des arts de Casablanca, dans l’unique but d’envoyer le public au septième ciel tout en gardant les pieds sur terre.

« Les neuf chorales marocaines qui se produisent cette année ne sont pas nées hier, bien au contraire, elles rivalisent de succès, depuis de très longues années, avec les plus grandes chorales du monde. C’est parce qu’elles ont bénéficié de formations universelles et ont reçu de richissimes cursus musicaux par les maîtres du chant choral marocain et mondial », poursuit Nawal Saada.

Effectivement, ces chorales en provenance de Casablanca, Marrakech, Tétouan, Rabat, du Sénégal et des Etats-Unis bénéficient d’une renommée qui a déjà fait le tour du monde.

Organisé par l’association Maroc en Choeur tous les deux ans, Sawt est un énorme cadre d’échange et de rencontre entre choristes africains, américains, européens, australiens ou autres. Ayant pour but de faire connaître les talents marocains au-delà des frontières, la fondation ONA n’a pas longuement hésité avant de donner son feu vert à ce festival. « Notre but est également de donner au public marocain la chance de connaître un art distingué et accessible à un large public », enchaîne Saada.

En coeur et en choeur
L’association Maroc en Choeur milite depuis 5 ans à promouvoir le chant choral marocain et universel à travers le parrainage des choeurs d’ici et d’ailleurs ainsi que la mise en place d’un espace de partage qui ouvre la voix à de véritables plans d’échange. Le tout, dans un cadre agréable, épanoui, interactif et participatif.

D’ailleurs, comme le confirment les organisateurs de cet événement, les chorales participant à cette édition de 2015 ne partagent pas que leur savoir-faire, mais aussi leur savoir-vivre et leurs histoires, d’où l’importance du dialogue intercivilisationnel par le biais des arts engagés et distingués.

Les choeurs participants sont le choeur Casa Sawt de Casablanca, le choeur Mawazine de Tétouan, le choeur Groupe ISCAE de Casablanca, la Chorale de la faculté des sciences de l’Université Mohammed V — Agdal de Rabat, les Voix du Choeur de la même ville, le choeur The Stars des Etats-Unis, et la Chorale internationale Biayenda de Dakar, du Sénégal.

Heureusement pour les mélomanes avides de chant choral, cette édition en cache certainement une autre.

Selon l’association Maroc en Choeur, le Maroc compte environ 300 choeurs et ensembles vocaux. La majorité d’entre eux oeuvrent pour un dialogue intercivilisationnel et un dialogue interreligieux incessants et engagés. Sans conteste, le Choeur des Trois Cultures, bénéficiant d’un grandissime écho et d’un parrainage euro-méditerranéen et intercontinental, reste, pour beaucoup, le porte-drapeau de cette grande palette musicale marocaine qui oeuvre pour la paix dans le monde, par le biais du chant .

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique