Jeudi, 30 mai 2024
COP28 > COP28 >

L'Azerbaïdjan annonce un "consensus" pour qu'il accueille la COP29 l'an prochain

AFP, Samedi, 09 décembre 2023

L'Azerbaïdjan devrait accueillir la 29e conférence de l'ONU sur le changement climatique dans un an: selon l'un de ses ministres

Azerbaijan
Des brochures qui disent que l’Azerbaïdjan accueillera la COP29 se tiennent au pavillon de l’Azerbaïdjan pendant le Sommet de l’ONU sur le climat de la COP28. (AP Photo/Rafiq Maqbool)

L'Azerbaïdjan devrait accueillir la 29e conférence de l'ONU sur le changement climatique dans un an, selon l'un de ses ministres samedi 9 décembre, ce qui ferait la deuxième COP de suite présidée par un pays fortement dépendant du pétrole.

"Je suis heureux d'annoncer qu'il existe un consensus général autour de la candidature de l'Azerbaïdjan à l'accueil de la COP29", a déclaré le ministre azerbaïdjanais de l'Ecologie, Mukhtar Babayev, lors d'un discours à la COP28 à Dubaï, aux Emirats arabes unis.

"Nous sommes très reconnaissants du soutien de tous les pays, en particulier ceux du groupe des pays d'Europe de l'Est et de l'hôte, les Emirats arabes unis. Nous nous engageons à travailler de manière inclusive et collaborative avec tous, afin que la COP29 soit un succès", a-t-il ajouté.

Bloquée depuis des mois, la désignation du pays devant présider la COP29 était en voie de résolution depuis l'annonce que l'Arménie soutenait la candidature de l'Azerbaïdjan, jeudi.

Les deux pays du Caucause, dont la dernière guerre remonte à 2020 et qui s'opposent encore régulièrement dans des incidents armés à la frontière, ont fait une déclaration conjointe dans laquelle ils annoncent, entre autres, que l'Arménie retirait sa candidature à l'organisation de la COP29 et soutenait celle de l'Azerbaïdjan. Leurs deux candidatures se neutralisaient et bloquaient le processus.

Les COP sur le climat sont organisées chaque année dans un bloc de pays différent : pour cette année, l'Asie a désigné les Emirats arabes unis, et l'an prochain sera le tour de l'Europe de l'Est, dont les pays membres devaient s'accorder, selon la procédure de l'ONU.

Or la Russie s'opposait au choix de la Bulgarie, membre de l'Union européenne.

Finalement, la Bulgarie a fait savoir vendredi qu'elle retirait sa candidature "dans un esprit de bonne volonté".

La désignation de l'Azerbaïdjan doit encore être ratifiée par l'ensemble des pays à la COP28, qui se termine mardi.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique