Mercredi, 21 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Santé >

Santé en bref

Mardi, 26 octobre 2021

Le Conseil national de la femme illuminé en rose

Le Conseil national de la femme illuminé en rose

Le Conseil national de la femme a illuminé son siège en rose pour marquer le mois de sensibilisation au cancer du sein, qui est observé en octobre de chaque année. La présidente du conseil, Maya Morsi, a appelé les femmes égyptiennes à faire des examens précoces pour éviter cette maladie curable. Les examens de dépistage du cancer du sein sont effectués gratuitement pour toutes les femmes égyptiennes.

Covid, entre 80 000 et 180000 décès chez les professionnels de santé

Sur les 135 millions de professionnels de santé au monde, « entre 80000 et 180000 » sont décédés entre le début de la pandémie et mai 2021, indique un communiqué de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) publié la semaine dernière. « Ces estimations découlent des 3,45 millions de décès liés au Covid-19 déclarés à l’OMS en mai 2021, un chiffre qui, en soi, est bien inférieur au nombre réel de décès », a précisé l’organisation. « C’est pourquoi il est essentiel que les professionnels de la santé soient vaccinés en priorité », a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en présentant les données aux médias. « En Afrique, moins d’un professionnel de la santé sur dix a été entièrement vacciné. Parallèlement, dans la plupart des pays à revenu élevé, plus de 80 % des agents de santé sont entièrement vaccinés », a-t-il poursuivi.

Le rein d’un porc a fonctionné chez un humain

Une première mondiale. L’opération a été menée le 25 septembre à l’hôpital NYU Langone de New York. Le rein n’a pas été à proprement parler implanté à l’intérieur d’un corps humain, mais a été connecté aux vaisseaux sanguins d’un patient en état de mort cérébrale, dont la famille avait autorisé l’expérimentation, au niveau du haut de sa jambe.

Le rein a bien « fonctionné » durant les deux jours et demi qu’a duré l’expérience, a dit Robert Montgomery, directeur de l’Institut de transplantation de NYU Langone. « Il a fait ce qu’il était censé faire, (...) il a produit de l’urine ». Une telle transplantation avait déjà été tentée chez les primates, un rein de porc ayant alors fonctionné pendant toute une année, mais jamais encore chez les êtres humains. Et pour cause: l’organisme humain contient des anticorps qui s’attaquent à un type de sucre présent normalement sur toutes les cellules des porcs, ce qui provoque un rejet immédiat de l’organe, a expliqué Robert Montgomery. Mais l’animal a cette fois été génétiquement modifié pour ne plus produire ce sucre et il n’y a pas eu de rejet rapide du rein.

Le professeur a reconnu que ces résultats étaient « limités », surtout à cause de la courte période d’expérimentation. Selon lui, des essais cliniques plus larges pourraient débuter d’ici un an ou deux.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique