Samedi, 20 juillet 2024
Opinion > Dernier Mot >

Dernier mot : La bibliothèque de Yousri Alghoul

Mercredi, 26 juin 2024

Le romancier palestinien Yousri Alghoul (44 ans) est l’une des voix littéraires les plus importantes de Gaza.

Il a récemment publié le roman Des vêtements qui survivent miraculeusement, qui a été précédé par ceux intitulés Les Potences de l’obscurité en 2021 et Gaza 87 en 2017. Certains de ses romans et nouvelles ont été traduits et il a publié de nombreux articles sur la réalité culturelle et politique à Gaza. Mais Yousri Alghoul n’est pas seulement un écrivain distingué, c’est une personne animée par le désir de servir sa communauté et de se lier à ses concitoyens. Il est le fondateur du Rassemblement culturel de Cordoue, qui est l’un des regroupements culturels les plus importants de Gaza, et a lancé l’initiative culturelle « Passion », qui vise à encourager la créativité des jeunes. Il possède une bibliothèque qui renferme plus de 3 000 livres. En 2022, il a décidé d’ouvrir sa bibliothèque aux habitants de Gaza, qui n’avaient pas facilement accès aux livres à cause du blocus imposé par Israël à la bande de Gaza depuis plus de 17 ans. C’est ainsi que sa riche bibliothèque est devenue une bibliothèque publique qui accueille chaque jour des dizaines de jeunes, d’hommes, de femmes et d’étudiants. Yousri Alghoul était heureux d’avoir pu mettre sa bibliothèque au service de ses compatriotes et du fait que sa bibliothèque est devenue la leur. Quand les forces d’occupation ont commencé à détruire le nord de Gaza et ont demandé à la population de se déplacer vers le sud pour trouver un endroit sûr, Alghoul a refusé de quitter sa maison dans le camp d’Al-Shati au nord, convaincu qu’il n’y a pas de lieu sûr et qu’Israël détruira également le sud. Il a vu de ses propres yeux sa maison se transformer en ruines et sa bibliothèque prendre feu. Un feu qui brûlait son coeur à mesure qu’il dévorait les pages de ses livres. La bibliothèque dont il a collecté les livres au fil des années s’est rapidement transformée en cendres. Il ne savait pas pourquoi Israël a ciblé sa bibliothèque. Cherchait-il des dirigeants du Hamas parmi ses livres ? Il n’a pas compris, mais il n’a pas baissé les bras. Au milieu des décombres de Gaza, il lance une campagne de collecte de livres et d’argent pour reconstruire sa bibliothèque publique afin qu’elle redevienne un minaret de connaissances pour les habitants de Gaza après la fin de la guerre.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique