Samedi, 13 juillet 2024
Opinion > Dernier Mot >

Dernier mot : Boycott aérien

Mercredi, 28 février 2024

Le mouvement de boycott d’Israël s’est intensifié dans le monde entier. Il ne se limite plus à McDonald’s, Starbucks ou Coca-Cola, mais il s’est étendu à de nouveaux domaines, après le boycott des produits d’Israël et des entreprises internationales qui le soutiennent.

Dernièrement, la compagnie aérienne irlandaise privée Ryanair a annoncé le boycott des aéroports israéliens et l’arrêt de tous ses vols vers Israël à partir de ce mois de mars. Ryanair est connue pour être l’une des compagnies privées européennes au trafic intense, avec plus de 153 millions de passagers par an et plus de 2 400 vols internationaux qui desservent 68 pays à travers le monde. Elle est réputée par le fait d’offrir des billets à des prix compétitifs. Raison pour laquelle elle bénéficie d’une grande demande de la part des voyageurs. Dernièrement, un certain nombre de ses employés ont refusé de travailler sur les lignes qui servent Israël en raison de leur opposition à la guerre génocidaire que mène Israël contre le peuple palestinien à Gaza, au même moment où l’activité des groupes populaires anti-Israël s’est intensifiée dans toute l’Irlande et où des manifestations populaires affirment le soutien au droit des Palestiniens à la liberté.

En plus, des membres de la Chambre des représentants ont exigé la rupture des relations avec Israël et l’expulsion de son ambassadeur. Après le déclenchement de la guerre, Ryanair a rencontré de nombreuses difficultés en raison de la fermeture d’une partie de l’aéroport de Ben Gourion à Tel-Aviv et de la baisse du tourisme en Israël. La compagnie a été contrainte d’annuler 870 vols depuis octobre dernier. Les journaux israéliens ont publié que Ryanair a contacté les personnes qui ont acheté des billets pour les prévenir qu’elle suspendait ses vols vers Israël à partir de mars et qu’elle allait leur rembourser les prix des billets. Ryanair n’est pas la seule compagnie d’aviation à avoir restreint ses vols vers Israël en raison des conditions de la guerre. A présent, les compagnies aériennes israéliennes, telles que El Al et Israir, sont les seules à desservir régulièrement Israël.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique