Jeudi, 25 juillet 2024
Opinion > Dernier Mot >

Dernier mot : Une décision audacieuse

Mercredi, 15 mars 2023

L’Afrique du Sud a décidé de réduire sa représentation diplomatique en Israël du niveau de l’ambassade à celui d’un bureau de relations.

Son parlement a voté en faveur de la baisse du niveau des relations avec Israël à une majorité de 208 voix contre 94. Ce qui a rendu la décision valide à condition qu’elle soit adoptée par le gouvernement et qu’Israël en soit averti. Ce qui n’est pas encore le cas. La proposition a été soumise par le Parti de la liberté, puis adoptée par le Congrès national, le parti au pouvoir, qui l’a soumise au vote. Suite à son adoption, le Parti de la liberté a déclaré dans un communiqué : « C’est un moment historique dont Nelson Mandela se serait senti fier, car c’est lui qui disait toujours que notre liberté reste incomplète sans la liberté de la Palestine ».

Le ministère israélien des Affaires étrangères a dénoncé la décision du parlement de l’Afrique du Sud, la qualifiant de honteuse(!) et n’aidant pas à réaliser le règlement requis au Moyen-Orient (!) Cependant, cette décision n’était pas surprenante. Les relations entre l’Afrique du Sud et Israël sont tendues depuis la chute du régime de l’apartheid en 1994 et depuis que l’Afrique du Sud a annoncé son soutien aux droits des Palestiniens. De plus, en 2018, lors de l’offensive barbare des forces de l’occupation contre la bande de Gaza, l’Afrique du Sud a réduit sa représentation diplomatique en Israël, et lorsque son ambassadeur à Tel-Aviv a achevé son mandat, elle s’est abstenue d’envoyer un nouvel ambassadeur, alors qu’Israël a conservé son ambassadeur à Johannesburg. Il ne fait aucun doute que la position de l’Afrique du Sud envers la cause palestinienne tient au fait que c’est le pays qui a le plus souffert du système de l’apartheid pendant de nombreuses années. Mais il est ironique que la décision de son parlement survienne au moment où de nombreux pays arabes et islamiques élargissent leurs relations diplomatiques et commerciales avec l’Etat de l’occupation, enveloppant les considérations politiques par un voile de spiritualité abrahamique qui n’a rien à voir avec la politique et le commerce.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique