Vendredi, 14 juin 2024
Opinion > Opinion >

Les mosquées et la politique

Lundi, 03 décembre 2012

Au milieu du chaos dans lequel vit l’Egypte ces jours-ci, un phénomène commence à prendre de plus en plus d’ampleur. Il s’agit de l’exploitation des mosquées dans la propagande politique. Ce phénomène s’est répandu depuis les dernières élections législatives et présidentielles sans que personne s’y oppose, étant donné que ceux qui gouvernent l’Egypte actuellement en sont les plus grands bénéficiaires. Vendredi dernier à la mosquée d’Al-Charbatli au Nouveau Caire, le président de la République était présent et l’imam de la mosquée l’a comparé au prophète Mohamad ! Imaginons ce qui peut arriver dans les milliers de mosquées qui se répandent dans toute l’Egypte ! Un lecteur habitant ce quartier huppé m’a raconté ce qui s’est passé dans une autre mosquée du quartier, située à 500 m de la mosquée d’Al-Charbatli. L’imam a prié pour le président et souhaité « sa victoire contre les athées et les hypocrites ». Les fidèles se sont alors insurgés contre l’imam l’accusant d’hypocrisie, fait qui a engendré un brouhaha et un chaos qui ne s’accordent nullement avec la sérénité de ce lieu de culte.
Mais il semblerait que l’affaire soit beaucoup plus grande. Ainsi, nous apprenons que Khaïrat Al-Chater, numéro 2 de la confrérie des Frères musulmans, a donné des instructions aux imams des mosquées leur demandant de prier pour le président durant la prière du vendredi. Pendant les jours suivants, les journaux ont parlé de l’imam d’une mosquée d’Alexandrie qui a refusé de prier pour le président Morsi et qui a alors présenté sa démission. Un fait qui a poussé le Dr Alaa El-Aswany à le remercier et le saluer pour cette position courageuse.
Je ne parlerais pas de la signification de l’usage des mosquées dans la propagande politique et du conflit qui peut survenir entre les factions islamiques elles-mêmes. En effet, l’Histoire et la réalité des pays islamiques sont remplies de leçons. J’aimerais seulement rappeler qu’il est indispensable de préserver le caractère sacré des mosquées. Ne pas hausser la voix et ne pas se chamailler dans les mosquées sont des principes que chaque musulman doit parfaitement connaître. Malheureusement, les mosquées deviennent une scène de querelles et de conflits politiques. C’est une chose qu’il faut absolument éviter.
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique