Mardi, 18 juin 2024
Opinion > Opinion >

Un nouveau phénomène

Lundi, 20 janvier 2014

Il est tout nouveau dans notre vie politique et s’est confirmé avec le vote des Egyptiens à l’étranger. Il s’agit des enthousiastes de la Constitution qui se ruent aux urnes pour la faire passer. Car les forces qui trancheront les résultats du référendum sur la Constitution sont les citoyens venus de leur plein gré et non les personnes appartenant à la confrérie qui savent mobiliser les masses transportées dans des camions. Dans de telles conditions, les résultats deviennent l’expression de cette mobilisation massive. Les Egyptiens à l’étranger ont eu du mal à atteindre les bureaux de vote dans les différents pays. Certains ont été même obligés de voyager pendant de longues heures pour se rendre aux consulats égyptiens, d’où les comités de vote. Selon toute vraisemblance, ceux qui ont supporté cette fatigue et étaient déterminés à participer au façonnement du nouvel avenir pour la mère patrie étaient ceux qui voulaient ouvrir une nouvelle page prometteuse dans l’histoire de l’Egypte. Cette image contraste avec celle où les gens auraient préféré fermer les portes de l’avenir, pour faire marche arrière.
Les résultats du dépouillement des scrutins à l’étranger, effectué dans des conditions pénibles pour les Egyptiens, ont prouvé que ces personnes se sont rendues aux urnes de leur plein gré et n’ont pas été mobilisées massivement comme des troupeaux. D’ailleurs, personne ne peut polémiquer avec ce que je viens de dire. Les résultats ont favorisé incontestablement le oui, dont le taux atteint plus de 90 %, et dans certains pays, a frôlé les 98 %.
Nous sommes devant un phénomène sain, qui est le résultat direct des deux révolutions du 25 janvier 2011 et du 30 juin 2013. Le peuple qui était décrit de léthargique s’est enfin rebellé. Une léthargie qui a été, tout au long des décennies, manipulée par des ennemis pour déformer la volonté. Ce phénomène prévoit que nous nous sommes engagés de plain-pied dans une ère moderne, avec la Constitution qui en est l’expression la plus sincère. Celui qui façonne la nouvelle époque qui vient de s’ouvrir aujourd’hui en Egypte est le peuple et personne d’autre. Ce peuple qui, après des décennies d’oppression, a décidé d’activer sa volonté, le 25 janvier, le 30 juin et le 26 juillet. Le voilà en train de la brandir au monde, telle une épée qui brille à l’éclat d’une détermination fougueuse et qui portera une frappe décisive pour en finir avec les décennies d’injustice et d’obscurantisme, pour revenir dans les lumières, la liberté, le progrès et la prospérité.
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique