Mercredi, 24 avril 2024
Opinion > Opinion >

Les initiatives présidentielles et le développement durable

Mercredi, 20 avril 2022

 Le développement durable est, comme l’a défini Mme Gro Harlem Brundtland, premier ministre de Norvège en 1987, « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». Le terme s’articule autour de trois piliers fondamentaux : social, économique et environnemental. Il sert à préserver les ressources pour garantir l’avenir de l’humanité : réduire l’empreinte laissée par l’homme sur l’environnement et lutter contre le réchauffement de la terre et le changement climatique.

Le développement durable est un terme qui a atteint le stade de l’universalité, car en 2015, tous les Etats membres de l’Onu ont adopté les objectifs du développement durable pour éradiquer la pauvreté, réduire les inégalités et construire des sociétés plus pacifiques et plus prospères d’ici 2030. Ainsi, les objectifs du développement durable sont des objectifs mondiaux, car ils appellent tous les pays à créer un monde qui répond aux besoins du citoyen d’aujourd’hui et préserve ce qui est nécessaire au citoyen de demain.

Dix-sept objectifs de développement durable ont été fixés à l’échelle mondiale, dont l’éradication de la pauvreté et de la faim, la bonne santé et le bien-être, l’éducation de qualité, l’égalité des sexes, l’eau propre et l’assainissement, l’énergie propre, le travail décent et la croissance économique, des inégalités réduites, des villes et des communautés durables, la lutte contre les changements climatiques, des institutions efficaces et des partenariats pour la réalisation des objectifs.

Les objectifs du développement durable exigent de travailler dans un esprit de partenariat et de pragmatisme, afin que nous puissions faire aujourd’hui les bons choix pour améliorer durablement la vie des générations futures. L’Egypte a lancé, pour le développement durable, la vision « Egypte 2030 », dont l’objectif est de placer le pays parmi les trente premiers au monde en matière de développement économique et social et de lutte contre la corruption, en tenant compte des dimensions politique, économique et environnementale. A cet égard, le président Abdel-Fattah Al- Sissi a lancé plusieurs initiatives et campagnes nationales. Il s’agit d’abord de la Campagne « 100 millions de santé » contre l’hépatite C.  Le ministère de l’Enseignement supérieur a participé à la campagne à travers 110 hôpitaux universitaires dans tous les gouvernorats. Il y a ensuite l’initiative « Hayah Karima » (vie décente), dans le but de prendre soin des citoyens les plus nécessiteux. L’initiative comprend plusieurs volets : soins de santé et développement des villages les plus pauvres, en offrant des emplois dans les petites et les moyennes entreprises.

Plusieurs autres initiatives ont été lancées, dont l’initiative des « Prisons sans femmes endettées » qui a ouvert la voie de l’espoir à des dizaines de milliers de femmes endettées dans les prisons égyptiennes, l’initiative visant à fournir gratuitement 1 000 unités de dialyse, l’initiative pour détecter l’obésité, le retard de croissance et l’anémie chez les enfants, l’initiative « Nour Hayah » (lumière de la vie) pour lutter contre la faiblesse et la perte de vision, l’initiative « Hôpitaux modèles », lancée en juillet 2018, en attendant la mise en place du projet d’assurance maladie complète, et l’initiative visant à éliminer les listes d’attente dans les hôpitaux. Le ministère de la Santé et de la Population a lancé la première phase de l’initiative en 2018, dans le but d’alléger les souffrances de milliers de patients.

Ces initiatives sont des exemples parmi d’autres. Il s’agit d’un premier pas sur la longue voie du développement durable. Certains ministères ont concrétisé ces initiatives présidentielles, en lançant des programmes précis. C’est le cas du ministère de la Planification et du Développement économique qui a lancé le projet national pour le développement de la famille égyptienne 2021-2023. Il comprend de multiples axes (économique, culturel, législatif, médiatique et de sensibilisation) et favorise, en plus, la transformation numérique. Le périmètre géographique du projet inclut toutes les villes égyptiennes. Ces différentes initiatives, qui visent à réaliser les objectifs reconnus internationalement de développement durable, ne peuvent être complétées sans la persévérance et le soutien des citoyens et des différents secteurs. Certaines d’entre elles concernent une catégorie particulière, telles les initiatives dédiées aux femmes. Elles pourraient faire l’objet de futurs articles.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique