Dimanche, 21 juillet 2024
Opinion > Opinion >

Un plan de paix mort-né

Dimanche, 26 mai 2019

Après plusieurs reports en raison notamment des élections israéliennes et du mois du Ramadan, l’Administration américaine devrait enfin, au cours des prochaines semaines, révéler son fameux « deal du siècle » pour un règlement du conflit israélo-palestinien. Le quotidien israélien Israël Hayom a publié cette semaine des extraits de ce qui est censé être le « deal ». Celui-ci prévoit un accord entre Israël, l’OLP et le Hamas en vertu duquel un Etat palestinien serait créé à Gaza et en Cisjordanie. Cependant, les colonies israéliennes dans ces deux régions resteront sous contrôle israélien. La ville de Jérusalem serait partagée entre Israël et le nouvel Etat palestinien (baptisé la nouvelle Palestine), mais restera sous contrôle israélien. Les Etats-Unis, l’Union européenne et les pays du Golfe financeraient le nouvel Etat palestinien à hauteur de 6 milliards de dollars par an. 70% de ce financement serait assuré par les pays du Golfe.

Un plan de paix présenté sous cette forme serait totalement irréaliste, et ne peut en aucun cas donner lieu à une paix durable dans la région. D’abord, parce qu’il sape tous les fondements sur lesquels a été basé le processus de paix depuis son lancement au début des années 1990 avec la conférence de Madrid et les accords d’Oslo, et exclut des négociations des questions aussi vitales que le retour des réfugiés, le démantèlement des colonies et la souveraineté de l’Etat palestinien, pour se focaliser uniquement sur l’aspect économique. Visiblement influencé par son passé d’homme d’affaires qui a fait fortune dans l’immobilier, Trump pense pouvoir régler le conflit israélo-palestinien en injectant des milliards de dollars dans les villes palestiniennes. Mais peut-on régler la question palestinienne par des mesures strictement économiques? Présenté sous cette forme, le plan de paix américain ne convainc personne et est bien en deçà des espérances .

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique