Mardi, 23 juillet 2024
Opinion > Opinion >

Leçon de Louqsor

Lundi, 15 juin 2015

Quelles sont les leçons que l’on peut déduire de l’attentat terroriste qui a frappé mercredi dernier le temple de Louqsor et qui a fait deux morts sans parler des terro­ristes ?
L’éradication du terrorisme et des terro­ristes ne pourra pas se faire uniquement par la police et les appareils de sécurité.
Elle se fera avec l’apparition d’un respect mutuel entre la police et le peuple.
Il est erroné de penser que la police pourra vaincre le terrorisme si elle reste isolée du peuple et si une confiance ne s’instaure pas.
La lecture des événements à Louqsor porte à croire qu’il y a eu une négligence dans l’inspection du véhicule qui transpor­tait les terroristes. Toutefois, l’officier de police à qui le chauffeur a exprimé son scepticisme vis-à-vis des passagers qui attendaient l’arrivée de touristes dans un café, a pris les appréhensions du chauffeur au sérieux.
L’un des terroristes s’est alors fait explo­ser et les autres ont commencé à tirer.
Je ne sais pas quel fut le destin de l’offi­cier mais je veux rendre hommage aux policiers, aux officiers et aux soldats qui ont payé un lourd tribut dans la lutte anti­terroriste.
Reste à dire que la conscience des citoyens et leur coopération totale avec la police sont la condition essentielle du suc­cès dans cette lutte.
Dans ce contexte, Haytham, le chauffeur de taxi qui s’est comporté avec beaucoup d’intelligence et de lucidité, mérite qu’il soit honoré par la société.
Nous sommes face à un homme dont le comportement fait honneur à l’Egypte, et particulièrement aux citoyens de Louqsor qui tiennent à leur économie et à la sécurité de leur pays
Quelles sont les leçons que l’on peut déduire de l’attentat terroriste qui a frappé mercredi dernier le temple de Louqsor et qui a fait deux morts sans parler des terro­ristes ?
L’éradication du terrorisme et des terro­ristes ne pourra pas se faire uniquement par la police et les appareils de sécurité.
Elle se fera avec l’apparition d’un respect mutuel entre la police et le peuple.
Il est erroné de penser que la police pourra vaincre le terrorisme si elle reste isolée du peuple et si une confiance ne s’instaure pas.
La lecture des événements à Louqsor porte à croire qu’il y a eu une négligence dans l’inspection du véhicule qui transpor­tait les terroristes. Toutefois, l’officier de police à qui le chauffeur a exprimé son scepticisme vis-à-vis des passagers qui attendaient l’arrivée de touristes dans un café, a pris les appréhensions du chauffeur au sérieux.
L’un des terroristes s’est alors fait explo­ser et les autres ont commencé à tirer.
Je ne sais pas quel fut le destin de l’offi­cier mais je veux rendre hommage aux policiers, aux officiers et aux soldats qui ont payé un lourd tribut dans la lutte anti­terroriste.
Reste à dire que la conscience des citoyens et leur coopération totale avec la police sont la condition essentielle du suc­cès dans cette lutte.
Dans ce contexte, Haytham, le chauffeur de taxi qui s’est comporté avec beaucoup d’intelligence et de lucidité, mérite qu’il soit honoré par la société.
Nous sommes face à un homme dont le comportement fait honneur à l’Egypte, et particulièrement aux citoyens de Louqsor qui tiennent à leur économie et à la sécurité de leur pays
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique