Mercredi, 06 décembre 2023
Al-Ahram Hebdo > Francophonie >

L’école Capital Internationale fête la francophonie par un concours international

Jeannette ISHAK , Mardi, 16 mars 2021

A l’initiative de Mme Nermine ElSayed, la coordinatrice de français du collège Capital Internationale, un concours de présentation visant à renforcer les liens d’amitié entre les jeunes francophones de nombreux pays et à promouvoir la langue française via les activités a été mis en place. 10 nationalités différentes, 64 élèves ont participé à cette compétition entre autres : l’Inde, l’Egypte, l’Amérique, l’Arabie saoudite, l’Algérie et le Maroc. Cette compétition, dont l’objectif était « l’intégration de la théorie et de la pratique en langue française », a été très réussie.
La journée a été lancée suite au mot d’ac

L’école Capital Internationale fête la francophonie par un concours international

64 élèves, 32 binômes participent et échangent ensemble dans un cadre précis. Les juges notaient la prononciation des élèves et leur fluidité d’expression, un certificat de mérite sera attribué à tous les participants.

Au début de la compétition, Mme Nermine ElSayed, cheffe du département français à l’école Capital Internationale, section américaine, qui était à l’origine de cette initiative, a adressé au début du concours ses remerciements à Mme Christine Gourjux, l’attachée de coopération pour le français à l’ambassade de France, qui a soutenu son initiative et qui soutient toujours toute idée créative au service de la francophonie.

Puis, elle a brièvement présenté la compétition. « Cet événement consiste à mettre en compétition les élèves de plusieurs écoles américaines et de Baccalauréat International, IB. On a demandé à 2 élèves d’écoles différentes de se présenter l’un à l’autre, ensuite, chacun demandera à l’autre à propos de ses résolutions pour manger sain et garder la forme, surtout pendant la pandémie ».

Elle apprécie beaucoup cet échange avec tous les établissements participants de différents pays, elle a ajouté que ce concours « a permis aux élèves de se surpasser, de développer leur connaissance de la langue française, de promouvoir l’ouverture d’esprit, l’amitié et la coopération entre les jeunes et de les encourager à être informés, à faire des recherches, à faire preuve d’altruisme et de compassion ».

L’école Capital Internationale fête la francophonie par un concours international

Mme Nermine a donné la parole à Mme la directrice du collège Capital Internationale, Mme Joy Arab, qui a chaleureusement accueilli cette coopération internationale qui permettra aux élèves de l’établissement Capital Internationale de renforcer leur langue, de nouer des liens d’amitié et de faire de nouvelles connaissances. Mme Joy a donné la parole, à son tour, à Mme l’attachée de coopération culturelle pour le français, Mme Christine Gourjux, qui a entamé ses propos par un mot motivant et encourageant souhaitant à tous les participants une bonne continuation et un bon concours : « Tous mes remerciements à l’école Capital Internationale pour le grand honneur que vous nous faites à nous convier chaque année à votre remarquable initiative de promotion de la langue française ».

Mme l’attachée de coopération pour le français a également remercié Mme la professeure Nermine ElSayed pour son travail considérable qu’elle développe au sein de l’établissement pour encourager les élèves et leur donner la motivation nécessaire à s’investir au service de la langue française. « Vraiment, madame la professeure, je vous suis infiniment reconnaissante pour l’organisation que vous mettez en oeuvre et qui, je le sais, demande énormément d’investissement. Mes premiers mots seront des mots de félicitations et de bravo à toute l’équipe, parce qu’il s’agit bien sûr d’un travail d’équipe, à toute l’équipe de l’établissement que vous dirigez », a mentionné Mme l’attachée.

Bien que mars, le mois de la francophonie, ait rimé avec la pandémie cette année comme a déclaré Mme Christine, vous avez su relever le défi aujourd’hui de s’approprier du contexte difficile pour le mettre au service de la langue française.

« Donc, 10 nationalités qui sont réunies, et c’est vraiment un immense plaisir pour nous de vous accompagner dans cet événement tout au long de cette journée », des mots encourageants et motivants avec lesquels Mme l’attachée a clôturé ses paroles tout en félicitant les élèves participants à cette compétition.

Mme Bossaina Rochdi, la conseillère pédagogique et cheffe de jury, a déclaré le début de la compétition en annonçant les règles du jeu à tous les participants et le Marathon d’amitié a démarré à temps. Elle a apprécié l’idée de la compétition et elle a souhaité à tous les participants une bonne chance. Du sérieux, de la performance et du respect ont régné sur la compétition, une ambiance conviviale et un sens d’humour aussi ont donné à cette compétition un aspect différent. Il est a souligné que « ce moment fort met en avant les réflexions des jeunes d’aujourd’hui, leurs idées innovatrices et leurs capacités à vivre les périodes des crises sanitaires ».

Dr Nagwan, professeur adjoint à la faculté de lettres de l’Université de Hélouan, a félicité l’équipe et Mme Nermine ElSayed pour cette organisation : « Toutes mes félicitations pour l’organisation et la gestion du temps pendant le concours ».

Mme Jeannette Ishak, la coordinatrice de français pour Le Caire, a aussi manifesté son admiration pour l’idée du concours international présenté : « J’ai beaucoup apprécié l’idée et le niveau des élèves qui se posent des questions et répondent avec aisance, ils se sont connus via Zoom malgré les distances qui séparent les partenaires qui étaient des quatre coins du monde, c’était un concours d’amitié et de nouvelles connaissances qui vont se construire entre les étudiants partenaires. Ce qui était très remarquable c’est le respect mutuel entre les élèves et la qualité de leur français. Ces genres d’activités enrichissent la langue et donnent aux élèves l’envie de parler comme nous l’avons vu cette journée, ils étaient motivés et créatifs, ils se parlaient malgré les distances, ils étaient à l’aise derrière les écrans, c’est leur monde qu’ils connaissent bien ».

Mme Rabab Said a aussi mentionné que lors des discussions diverses, les jeunes candidats ont évoqué des sujets intéressants, à savoir l’alimentation saine, les changements d’habitudes pendant le confinement et l’enseignement à distance. « Ce moment fort met en avant les réflexions des jeunes d’aujourd’hui, leurs idées innovatrices et leurs capacités à vivre les périodes des crises sanitaires. Cette compétition a fait preuve de la qualité du niveau du français des jeunes anglophones, leur bonne prononciation, la fluidité de l’expression en langue étrangère, le respect d’autrui, l’écoute, la communication enrichissante et l’échange efficace, afin de développer chez eux la compétence de l’expression orale, de l’interaction et de la réflexion positive, afin de dépasser les périodes difficiles que vit actuellement le monde entier ».

L’école Capital Internationale fête la francophonie par un concours international

Cette coopération a aussi été très bien accueillie par tous les partenaires qui ont participé à cette compétition, Sanaa Rachidi, coordinatrice de l’école Chatrabhuj Narsee Internationale (IB School in India), a souligné son enjouement de participer à un tel concours, elle a trouvé que c’est une sorte de cri, un appel à l’amour et l’amitié entre les jeunes du monde. Cette dernière a ajouté : « Cette compétition était surtout une occasion pour montrer que les êtres humains peuvent en fin de compte se connecter et s’aimer, et que d’autres considérations, telles que la langue mère, la religion, la situation géographique ... ne peuvent entraver cette connexion, mais bien au contraire, elles deviennent un atout et une richesse. Cette génération qui héritera la planète nous a prouvé qu’un monde où règne la paix est possible ».

Mme Rainy Panthri, professeure de français au collège de Ram Ratna Internationale, a souligné son admiration pour l’organisation de ce concours, ainsi que pour l’idée de faire promouvoir la langue via des activités orales comme celles qui ont été proposées lors du concours : « Ce concours a encouragé les étudiants à parler et s’exprimer en français. En plus, les étudiants ont rencontré les étudiants de différents pays. Grâce à cette compétition, ils ont découvert une nouvelle culture et développé un respect mutuel qui est très important. Une compétition comme ça rapproche le monde ».

Mme Wahiba Khassim, responsable du groupe scolaire Sherif Il Idrissi, a confirmé elle aussi la bonne organisation de cette compétition qui a donné l’opportunité à tous les élèves de faire connaissance avec d’autres étudiants de leur âge. Elle a également ajouté : « Les élèves ont manifesté une très grande motivation et beaucoup d’engagement en s’investissant dans ce concours de langue et de communication. Je voudrais également les féliciter pour le bon niveau qu’ils ont réussi à atteindre en langue française ».

L’école Capital Internationale fête la francophonie par un concours international

L’école Internationale ElFaris représentée par Mme Sahar Marzouki, était très motivée d’envoyer ses élèves pour participer à la compétition internationale de français organisée par l’école Capital Internationale. « Grâce à cette initiative, nos élèves, Lulu Bensaleh, Najla Al Mosallem, Belal Shebl, Natalia Sadek, Thulashini Chinappan, Anas Eqtefan, Joud Bugis, Abdullah Al Gziwi, Rawan Alnagashi, Hussah Al Sayyari, Safa Shabbir et Maha Shabbir, ont pu échanger avec de jeunes francophones des quatre coins du monde. Cette aventure n’aurait pu voir le jour sans le travail de Mme Nermine Mohammad, responsable du département français à l’école internationale Capital, ainsi qu’au concours de l’ambassade de France », a souligné Noha Saker, cheffe du département français d’ElFaris International Schools.

Quant à M. Hervé Gobeu, professeur de IB français B à Silver Oaks Internationale Bangalore-Inde, il a lui aussi ajouté : « Je vous remercie pour l’opportunité de pouvoir participer dans l’activité Integration of Theory and Practice organisée par Mme Nermine ElSayed, cheffe du département français de l’école Capital Internationale en Egypte. C’est la première fois que nos étudiants aient participé dans un concours international. Ils ont préparé pour la compétition avec enthousiasme, et par conséquent, ils ont amélioré leurs compétences orales. Donc, ils n’hésitent plus à parler en français ».

Il a souligné dans son mot ses remerciements et ses appréciations : « Je voudrais remercier avant tout les autorités de mon établissement, Silver Oaks Internationale Bangalore, Sarjapur-Inde), avec à leur tête Mr Dhanunjaya V (managing Director), Mrs Seetha Murty (Director of Education), Mrs Sailaja Vittaldev (Principal), Mr Pradeep Pai (Director of administration), et Mrs Ramya (IB DP coordinator) pour leur soutien et l’opportunité qu’ils nous ont donnés, mes étudiants et moi, à participer à cette compétition internationale d’une telle envergure.

Ensuite, je voudrais vous remercier, Mme Nermine ElSayed, pour votre sens d’ouverture en étendant cette compétition à nous tous, enseignants de la langue française à l’étranger. Cela a été une occasion de tester notre propre travail, et aussi évaluer le niveau de nos étudiants au contact des autres qui apprennent cette belle langue. La compétition a été un véritable succès à tous les niveaux et je voudrais vous transmettre toutes mes félicitations.

Finalement, je voudrais remercier tous mes étudiants : Saranya Menon, Kaushal Kumar Subramani, Krish Sharma et Udith Sreejith, tous en première année de français B (IB) pour leur brillante participation ».

« Parlant de l’événement, je vous félicite pour le planning et l’organisation excellents dès le début de notre interaction. Vous étiez très gentille en répondant à tous nos doutes. En attendant de collaborer avec vous pour les événements à venir », a déclaré le chef de l’école Ms. A Arunaa. Elle a félicité ses élèves Abhinav Senthil Chinnaiyan, Gracelyn Ruth Arunachalam, Sindhuja Satheesh Kumar, Ashwin Mathew, Siddharth Mani, Boaz Aaron Anand, Revathy Indragopal, professeur de français, a rétorqué Lalaji Mémorial Omega Internationale School.

Au nom de toute l’équipe administrative et pédagogique du Groupe Scolaire Marcel Arnaud (GSMA)

Bravo aux élèves Nouha Ezzine et Hind Zaâli du GSMA Casablanca Maroc, qui ont participé avec brio et enthousiasme à cette prestigieuse compétition culturelle virtuelle sous le thème de « L’intégration entre réalité et pratique ». Et ce, malgré la conjoncture de Covid-19.

En cette heureuse occasion, au nom de toute l’équipe pédagogique du groupe GSMA, nous remercions les ambassades de France au Maroc et en Egypte, qui ont permis l’organisation de cette belle aventure.

A la fin du concours, Mme Nermine ElSayed a remercié ses élèves qui ont fait un énorme effort et qui ont travaillé d’une façon acharnée pour se préparer à ce concours : Ali Mohamed Khattab, Dalaa ElBatool Ahmed, Giada Essam Mohamed, Joudy Mohamed AboKhatwa, Logain Ahmed ElMallah, Malek Ahmed Refaat, Rawan Sabo Mohamed, Rovan Tarek Shehata, Salma Wael Nour, Seiffullah Hecham, Yassin Waleed Salama, Youssef Ahmed Aly, Youssef Hassan Ibrahim, Youssef Tamer Hamdi, Zeyad Mahdi, AbdelMoneim Ahmed, Nour ElDin Tawfik, Sarah Ahmed Abdou, Youssra Razaga, Omar Mahdi Barakat, Ganna Mostafa, Ahmed AbdelKhalik, Yassine Ezz, Maya Amgad et Miriam William.

Elle a également remercié tous les partenaires et a promis que les résultats leur seront communiqués après le dernier mot du comité de jury et un certificat de mérite leur sera attribué comme souvenir de cette compétition avec une promesse de renouveler le partenariat et la coopération pour la promotion de la langue française.

Vive la francophonie.

Les écoles participantes sont les suivantes :

L’école Capital Internationale (Egypte)

Le groupe scolaire Sherif Il Idrissi (Maroc)

Le groupe scolaire Marcel Arnaud (Maroc)

L’école Internationale ElFaris (Arabie saoudite)

L’école Silver Oaks Internationale (Inde)

L’école Chatrabhuj Narsee Internationale (Inde)

L’école Ram Ratna Internationale (Inde)

L’école Lalaji Mémorial Omega Internationale (Inde)

16 élèves ont eu la note finale

16 élèves ont eu la note finale

16 élèves ont eu la note finale

Lien court:

 

Les plus lus
En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique