Jeudi, 13 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Francophonie >

Plus de mobilité étudiante entre l’Egypte et la France

Marianne William, Mercredi, 04 novembre 2020

Bourse Excellence-Major est un dispositif qui offre des bourses aux meilleurs bacheliers non français pour poursuivre leurs études supérieures en France. Six Egyptiens en ont bénéficié cette année universitaire.

Tous les ans, le gouvernement français permet aux meilleurs bacheliers non français issus du réseau des lycées français du monde, présent dans 137 pays, de poursuivre des études supé­rieures de haut niveau en France. Et ce, par le biais du dispositif des bourses Excellence-Major, créé en 1992. Celles-ci sont cofinancées par l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE) et le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères (MEAE). Chaque année, environ 200 nouveaux boursiers intègrent ce programme prestigieux. Les lauréats qui en bénéficient se voient attribuer une bourse mensuelle pour 5 années d’études dans l’enseignement supérieur en France, jusqu’au niveau Master 2.

Les candidats pour cette bourse doivent être élèves scolarisés en classe de Terminale dans un établissement d’enseignement fran­çais à l’étranger, dont le niveau secondaire est homologué par le ministère de l’Education nationale ; présenter d’excellents résultats scolaires de 1re et de Terminale ; avoir un projet d’orientation ambitieux et cohérent et la motivation de suivre des études supérieures en France ainsi que la capacité d’adapta­tion. L’attribution définitive de la bourse d’Excellence-Major est enfin conditionnée par l’obtention de la mention Très Bien ou Bien au baccalauréat et la confirmation d’une inscription dans un établissement d’enseignement supérieur français.

En Egypte, le processus de candidature et de sélection des can­didats est piloté par le service de coopération et d’action cultu­relle de l’ambassade de France, en lien avec les établissements scolaires.

Pour l’année 2020-2021, sur les 187 boursiers Excellence-Major sélectionnés dans le réseau des lycées français du monde, le réseau des lycées français en Egypte est fier de compter 6 brillants bacheliers égyptiens lauréats de la bourse Excellence-Major, qui entament leurs études supérieures en France. Parmi ces lauréats, Mai Farahat du Lycée français du Caire, Malak Soudan du Lycée Balzac, Ali El-Hishi et Youssef Maghraby du Collège De la Salle, ainsi qu’une lau­réate du Collège du Sacré-Coeur. Ces élèves brillants sont passés par plusieurs commissions : l’ambassade de France en Egypte, l’AEFE à Paris, puis une commission interministé­rielle constituée également d’universitaires, de représentants de Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE). Le cursus dans lequel ils sont intégrés en France est un cursus d’excellence, à l’exemple de Ali El-Hishi, qui est en CPGE maths-physique à Rennes, Youssef Maghraby, en CPGE maths-physique à Strasbourg, et Malak Soudan, qui est en Classe préparatoire Maths Physique Sciences de l’Ingénieur (MPSI) dans le Lycée Janson de Sailly, l’un des plus grands lycées de France situé au coeur de Paris.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique