Mercredi, 24 avril 2024
Environnement > >

Environnement en bref

Lundi, 30 septembre 2013

Assainissement

Dans le cadre de la coopération et la coordination entre le ministère de l’Environnement et le gouvernorat du Sud-Sinaï, un accord concernant la gestion intégrée des déchets solides a été conclu entre la ministre de l’Environnement, Laïla Iskandar, et le gouverneur du Sud-Sinaï, Khaled Fouda. L’essentiel était d’intégrer les bédouins et la population locale dans le système de collecte des déchets ménagers et ceux des hôtels tout en s’assurant que l’initiative du ministère de l’Environnement, et relative au tri à la source, est appliquée dans les villes de Charm Al-Cheikh et celle d’Al- Tore. Selon Yéhia Abdallah, responsable du département des déchets solides à l’Agence Egyptienne pour les Affaires de l’Environnement (AEAE), toutes les ordures ménagères de Charm Al-Cheikh sont transférées vers le site de recyclage et d’enfouissement à Ghanasire. « Les déchets organiques seront utilisés par les bédouins pour nourrir leurs animaux », souligne Abdallah. D’ailleurs, le ministère de l’Environnement a effectué une campagne de nettoyage qui a duré 3 jours dans les villes de Charm Al-Cheikh et Al-Tore en coopération avec les secteurs de la protection de la nature, de la jeunesse et des sports à l’AEAE ainsi que les ONG.

Oiseaux migrateurs

Dr Fatima Abu Shok, PDG de l’AEAE, a signé, la semaine dernière, un protocole d’accord pour la protection des oiseaux migrateurs en Afrique et en Eurasie. Le protocole présenté par le Bureau régional de la conservation des espèces migratrices (CMS) à Abu- Dhabi, aux Emirats arabes unis, vient dans le cadre d’un projet de conservation des oiseaux migratoires financé par le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et exécuté par l’AEAE en collaboration avec le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD), la Ligue pour la protection des oiseaux et la Société égyptienne pour la protection de la nature en Egypte.

Pollution

Après avoir reçu des appels de citoyens à propos de moutons morts trouvés dans les eaux de la mer Rouge près des réserves naturelles de Nabq et de Ras Mohamad, un groupe de travail du secteur de la protection de la nature s’est rendu sur le site. Les autorités concernées ont enterré 8 moutons, et les 2 autres ont été transférés vers la direction de la médecine vétérinaire pour s’assurer que les moutons morts ne sont pas atteints de maladies épidemiques. Les investigations ont révélé que les moutons ont été jetés par un bateau transportant des animaux vers le golfe d’Aqaba. Le bateau venant de Roumanie, qui transportait 10 000 têtes de moutons, a traversé le Canal de Suez vers le port d’Aqaba. Il semble qu’il s’est débarrassé de quelques têtes mortes. Les services de l’environnement ont l’intention de poursuivre le bateau en question, afin de collecter l’amende désignée par la loi.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique