Mercredi, 19 juin 2024
Environnement > >

Environnement en bref

Lundi, 21 janvier 2013

Smog

Un épais brouillard assorti d’une atmosphère extrêmement chargée en particules fines a enveloppé le nord et l’est de la Chine la semaine dernière, affectant les transports, tandis que les personnes vulnérables étaient invitées à rester confinées chez elles, selon l’agence Chine nouvelle. Un smog très dense s’était abattu sur Pékin durant trois jours. L’indice de qualité de l’air mesuré par les autorités s’est élevé durant ces jours à 456 dans Pékin. L’air est considéré comme bon lorsque cet indice est inférieur à 100. Selon le microblog officiel du Bureau des mesures environnementales de Pékin, l’indice a même atteint la valeur maximale de 500 dans le sud de la capitale. La densité de particules de 2,5 microns de diamètre (PM 2,5) est supérieure en de nombreux endroits à 700 microgrammes par mètre cube !

Braconnage

Un nombre record de 668 rhinocéros ont été tués par des braconniers en Afrique du Sud en 2012, alors que la demande pour leurs cornes a continué de progresser sur le marché noir en Asie, a annoncé la semaine dernière le gouvernement sud-africain. Plus de 60 % des rhinocéros tués l’ont été dans le célèbre parc national Kruger, la plus grande réserve naturelle d’Afrique du Sud. Cinq rhinocéros ont déjà été abattus depuis le début de l’année 2013, selon le ministère de l’Environnement. Le nombre d’arrestations liées au braconnage a également

augmenté, passant de 165 en 2010 à 267 l’année dernière. Les autorités ont récemment lancé des campagnes pour tenter

d’enrayer ce massacre ayant pris un tour dramatique ces dernières années, passant de 13 rhinocéros tués en 2007, à 668 en 2012. Des primes pouvant atteindre 90 000 euros ont été offertes à quiconque permettrait

l’arrestation de braconniers.

Mercure

« Le mercure qui existe sous des formes variées reste un défi majeur aux niveaux mondial, régional et national en termes de menaces pour la santé humaine et l’environnement », a affirmé Achim Steiner, patron du Programme des Nations-Unies pour l’Environnement (PNUE), dans un communiqué. L’exposition au mercure « représente une menace directe pour la santé de 10 à 15 millions de personnes directement impliquées dans les petites mines d’or, en particulier en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud », dit le PNUE, précisant que les émissions dans les mines artisanales ont doublé depuis 2005. Une exposition trop forte au mercure nuit au système immunitaire et peut entraîner d’autres problèmes comme des troubles psychologiques ou digestifs, la perte de dents, des problèmes cardiovasculaires ou respiratoires. L’Asie, « en raison de son industrialisation rapide », semble de loin le continent le plus exposé, abritant, selon le PNUE, « un peu moins de la moitié de toutes les émissions mondiales ».

Réchauffement

Le réchauffement climatique est déjà une réalité aux Etats-Unis et la montée de la température moyenne pourrait dépasser cinq degrés Celsius d’ici 2100, selon le scénario le plus pessimiste avancé par le rapport préliminaire d’un comité fédéral d’experts, qui a été réalisé par plus de 240 scientifiques et publié la semaine dernière. L’ampleur du réchauffement à la fin de ce siècle devrait correspondre, selon les projections, à l’accumulation des émissions

des gaz à effet de serre produits par les activités humaines. Si les émissions de gaz à effet de serre continuent à augmenter, le mercure pourrait alors grimper de 2,7 à 5,5 degrés, selon ce document de 400 pages. Les auteurs de ce dernier rapport rappellent que, depuis 1895, la température moyenne a augmenté de 0,8 degré, dont 80 % depuis 1980, et affirment que « le changement climatique de ces 50 dernières années a résulté principalement des activités humaines, surtout de la combustion du charbon et du pétrole ».

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique