Samedi, 20 juillet 2024
Enquête > Enquéte >

Al-Ahram, 145 ans d’histoire : Pages « Nécrologie », le petit miroir de la société

Sara Ramadan, Mardi, 03 août 2021

Pages « Nécrologie », le petit miroir de la société

Pendant des décennies, les pages « Nécrologie » dans le quotidien Al-Ahram ont tenu une place à part parmi les autres journaux arabes. Ces pages étaient une sorte de fenêtre ouverte sur la société, notant les différents liens entre familles. Ces pages ont toujours été pour les chercheurs une occasion de comprendre la composition de la société et les changements qui y surviennent. On disait souvent : «La personne dont la nécrologie n’a pas été publiée dans Al-Ahram n’est pas morte malgré la présence de l’acte de décès ! ». De même, pendant les temps de guerre contre Israël après la défaite de 1967 passant par la guerre d’usure jusqu’à la victoire d’Octobre 1973, ces pages représentaient une source d’informations pour les appareils de renseignements de collecter concernant des permettant informations personnes déterminées à travers les annonces publiées sur ces pages.

Le grand historien Dr Younane Labib Rezq a écrit dans un article sous le nom de « Les décès des dignitaires » qu’en 1884, les nécrologies ont commencé par un nombre limité de colonnes dans la troisième page du journal, dont le nombre de pages ne dépassait pas 4. Puis les annonces ont occupé une page complète, puis plusieurs pages.

Selon l’historien, la renommée que ces pages ont gagnée revient à l’intérêt accordé par les Egyptiens à éterniser leurs mémoires. Il dit : « Si les ancêtres des Egyptiens ont construit leurs propres pyramides, il n’est pas le succès débloquer ». La page « Nécrologie » est bien connue même à l’étranger. Les leçons à retenir de la crise d’Ever Given.

Les pages « Nécrologie », petit miroir de la société de l’Egypte porte-conteneurs Ever Given en mars dernier a confirmé l’importance du Canal de Suez en tant que voie maritime mondiale. Malgré les pertes, l’accident a montré le degré de professionnalisme des Egyptiens dans la gestion des crises. Mais d’un autre côté, l’échouement du navire a souligné les défis qui se posent face au canal en raison de sa largeur limitée, alors que les pétroliers augmentent en longueur et en largeur. Ce qui rend possible une répétition de tels incidents. C’est pour cette raison que la direction du Canal de Suez a entamé un nouvel élargissement et approfondissement de la partie sud du Canal de Suez.

Selon Ossama Rabie, président de la SCA, cet élargissement s’étendra sur les 50 kilomètres de la partie sud du canal en plus des 34 km déjà existants. Cette partie servira d’aire d’attentes pour les navires à la place de l’entrée du canal du côté du golfe de Suez. Il s’agit d’une ligne maritime alternative au cas où un blocage total auarit lieu comme cela s’est produit avec Ever Given. En guise de conclusion, nous pouvons dire que ces deux entités stratégiques, l’Organisme du Canal de Suez et la région économique, travaillent en tandem dans le cadre d’une stratégie intégrale qui vise à assurer un soutien réciproque entre la ligne maritime et les régions logistiques et industrielles de manière à consolider leurs missions et à accroître leur compétitivité l'Expert en économie au Centre égyptien de la pensée et des études stratégiques (ECSS) surprenant que leurs descendants tiennent à éterniser la mémoire de ceux qui les quittent dans une autre pyramide (Al-Ahram) ». Selon Ibrahim Al-Khouly, directeur général du département des petites annonces, les pages de nécrologie d’Al-Ahram n’ont pas été influencées par les mutations rapides qui ont eu lieu dernièrement sur le marché de la publicité en Egypte à cause des réseaux sociaux.

« Après 38 ans d’expérience dans le domaine des publicités à Al-Ahram, ces pages jouent encore un rôle essentiel dans les condoléances entre les familles et les amis dans les différentes couches sociales et partout en Egypte, surtout chez les grandes familles de la Haute-Egypte et les familles coptes qui tiennent énormément à cette habitude », dit-il. Al-Khouly raconte que l’idée des condoléances sur les pages d’Al-Ahram a commencé avec quelques lignes, mais avec le début des années 1990, la forme des condoléances a évolué, des cadres et des pages complètes ont été exécutés, en plus de l’emploi d’une écriture moyenne ou grande. Puis au début de la nouvelle décennie, une nouveauté a été appliquée en permettant à la personne réclamant de publier la nécrologie de choisir sa forme à travers plusieurs maquettes. Le sociologue Dr Ahmad Zayed estime que les changements qui ont survenu sur ces pages sont le miroir des changements qui ont lieu dans la société égyptienne, elles sont aussi un moyen de se vanter de la position sociale dont jouit chaque famille. Dans la nécrologie, chaque famille tient à citer les noms de tous les membres de la famille, leurs emplois et leurs postes, leurs relations de mariage avec d’autres familles. Les annonces de décès se sont donc transformées en exposition de force sociale. Les pages de nécrologie d’AlAhram acquièrent leur importance, comme le dit Dr Safwat Al-Alem, professeur à la faculté de mass médias, de la position d’Al-Ahram en tant que journal et fondation qui, depuis son lancement, jouit d’une large crédibilité chez de larges secteurs d’Egyptiens.

Il ajoute : « Les relations de parenté et Les dragues géantes, les nouveaux arrivants à Moderniser les équipements constitue le pilier principal de la stratégie de développement de la voie navigable du canal. » Deux nouvelles dragues viennent de rejoindre la flotte. Focus. L’Egypte a accueilli la semaine dernière la plus grande drague au Moyen-Orient, baptisée « Hussein Tantawi », en provenance du port de Rotterdam aux Pays-Bas, à bord du bateau de plongée « Tai An Kou ». Elle se trouve actuellement dans la zone d’attente des Grands Lacs attendant la cérémonie du hissage du pavillon, prévue le jour de la célébration du 6e anniversaire du Nouveau Canal de Suez, signe de son entrée officielle au service. La drague Tantawi a une longueur de 147,4 m, une largeur de 23 m, une profondeur de 7,7 m et un tirant d’eau de 5,5 m. Elle est capable de draguer tous types de terrain, y compris le rocheux jusqu’à 35 m de profondeur. « La drague Hussein Tantawi participera au projet du dragage, de l’élargissement et du dédoublement de la voie navigable du Canal de Suez. Sa capacité de draguer 3 600 m2/h aidera à réduire la durée des travaux de 24 mois à 18 mois seulement », a déclaré le général Ossama Rabie, chef de l’Autorité du Canal de Suez.

Pages « Nécrologie », le petit miroir de la société

En fait, la drague Hussein Tantawi est la deuxième drague qui a rejoint la flotte du canal ces derniers mois, notamment après l’incident d’Ever Given. Mohab Mamich, une autre drague qui porte le nom de l’ex-président de l’Autorité du Canal de Suez, a été livrée à l’Egypte le 10 avril dernier. Les deux dragues ont les mêmes caractéristiques et disposent de systèmes de contrôle, de sûreté et de sécurité correspondant aux dernières normes des organes de contrôle internationaux. En fait, l’Autorité du Canal de Suez a commandé la construction des deux puissantes dragues au chantier néerlandais « IHC » réputé être le plus grand chantier de fabrication des navires et des équipements pour le dragage, d’un coût estimé à 300 millions d’euros. « less sommes très heureux de pouvoir livrer les deux dragues à l’Autorité du Canal de Suez, selon la date prévue, pour pouvoir participer aux travaux de maintenance du Canal de Suez, considérés impératifs pour Des noms, des histoires C’est une tradition de donner aux équipements du Canal de Suez des noms de grandes personnalités ayant joué un rôle important dans l’histoire de l’Egypte en général et celle du Canal de Suez en particulier.

A commencer par la vedette Hussein Tantawi, baptisée au nom du ministre de la Défense au temps du président Moubarak, et qui a joué un rôle considerable pour sauver le pays du chaos suite à la Révolution du 25 Janvier 2011. Son nom ancré dans les mémoires du monde entier après sa participation au renflouage du porte-conteneurs Ever Green, le dragueur Machhour porte le nom du troisième Egyptien à devenir chef de l’Organisme du Canal de Suez après sa nationalisation : l’ingénieur Machhour Ahmad Machhour. Celui-ci a joué un rôle essentiel en préservant la vie du personnel et la sauvegarde des équipements de l’organisme durant la fermeture du Canal de 1967 à 1975.

C’est lui aussi qui a préparé l’ouverture du Canal en 1975 et a participé à la mise du plan du développement du canal de 1975 à 1980. Le remorqueur Ezzat Adel est aussi baptisé au nom de l’un des trois ingénieurs maritimes choisis par Nasser pour mettre et exécuter la nationalisation du Canal de Suez. Quant au remorqueur Moustapha Mahmoud, qui a rejoint la flotte des remorqueurs en décembre 2019, il porte le nom du martyr sous-lieutenant Moustapha Mahmoud, qui a été tué durant l’opération militaire « Sinaï 2018 ». de mariage apparaissent clairement sur ces colonnes. Pendant la présidence de Hosni Moubarak, les relations entre les entités économiques et l’Etat se sont reflétées dans les pages des annonces des décès, comme les condoléances publiées lors du décès d’un ancien ministre du Logement par les propriétaires de grandes entreprises et les grandes personnalités qui se vantaient des superficies et formes des annonces de condoléances présentées à Son Excellence le ministre ».

Ainsi, les pages « Nécrologie » dans le journal Al-Ahram ont toujours été remplies de significations, elles ont de nombreux amateurs qui commencent la lecture du quotidien par les avis de décès et faire-part d’obsèques.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique