Jeudi, 25 juillet 2024
Enquête > Enquéte >

Transformer l'axe du Canal de Suez

May Al-Maghrabi, Mardi, 01 janvier 2019

La nouvelle année verra l'inauguration de plusieurs méga-projets d'infrastructures, notamment dans les domaines de l'eau, des routes et des ports. L'objectif est de stimuler l'économie et d'améliorer le quotidien des citoyens. Passage en revue des plus importants projets.

Transformer l

Réaménagement des ports, projets industriels et accords économiques, l’axe du Canal de Suez connaîtra des déve­loppements importants en 2019. L’Organisme économique de développement de l’axe du Canal de Suez a conclu, fin décembre, un partenariat avec les ports de Dubaï pour le réamé­nagement du port d’Al-Aïn Al-Sokhna et le lancement d’une zone industrielle, logistique et résidentielle sur une superficie de 30 km2. En vertu de l’accord conclu, l’Organisme écono­mique pour le développement de l’axe du Canal de Suez parti­cipera à ce projet à hauteur de 51 % et les ports de Dubaï à 49 %. Le port d’Al-Aïn Al-Sokhna comprend 2 chantiers navals et des quais de 2 500 m de long. Ils atteindront 6 000 m après l’achèvement des travaux de réaménagement. D’ailleurs, la capacité maximale d’assimilation du port qui était de 9 millions de tonnes/an a augmenté récemment à 17 millions de tonnes/an. Il est envisagé qu’elle passe à une capacité de 21 millions de tonnes/an après le réaménagement.

Le port d’Al-Aïn Al-Sokhna se caractérise par son emplace­ment privilégié au coeur de la zone économique de l’axe du Canal de Suez, sa proximité de la route Le Caire/Al-Sokhna et des autres routes créées par l’Etat sur la voie périphérique, ainsi que sa proximité de la Nouvelle Capitale administrative. Des atouts qui en font un centre d’attraction des investisseurs. C’est dans ce contexte que le projet d’Al-Sokhna a été lancé. Le début de l’année verra aussi l’inauguration de la première phase du projet de réaménagement du port de l’Est de Port-Saïd où 5 quais, chacun d’une longueur de 5 km, ont été construits.

L’organisme conclura, en outre, 4 accords avec des entre­prises chinoises pour établir des projets industriels sur une superficie de 1,5 km dans la zone sud du canal, entre autres, une usine de textile et une autre de matériaux de construction.

Au niveau des infrastructures, à l’Est de Port-Saïd, les sta­tions de drainage sanitaire et industriel exécutées sous la supervision du département du génie des forces armées seront inaugurées. Alors qu’une usine de dessalement de l’eau de mer d’une capacité de 150 m3 par jour sera achevée avant la fin 2019.

30 milliards de dollars ont été injectés dans 164 projets, les développements prévus visent à augmenter les investissements de l’axe du Canal de Suez pour atteindre 100 milliards de dol­lars avant la fin 2019. Lancé en 2015, le projet de l’axe du Canal de Suez oeuvre à créer de nouvelles communautés urbaines dans la région du Canal et à attirer la population vers les villes du Canal et du Sinaï. Il s’agit du plus grand projet de développement de la zone du Canal de Suez depuis l’inaugura­tion du canal en 1869. Le projet s’échelonne sur deux phases et s’étend jusqu’en 2022.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique