Mardi, 27 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Tourisme : une relance s’annonce

Dalia Farouq , Lundi, 15 septembre 2014

De bonnes nouvelles pour le tourisme. Quatre nouveaux pays viennent d'annuler les restrictions sur les voyages en Egypte. C'est la preuve d'une relance qui se poursuivra grâce à plus de stabilité et de sécurité.

Tourisme : une relance s’annonce
Au fur et à mesure que la stabilité retourne, les restrictions de visiter l'Egypte s'annulent. (Photo:AFP)

L’Espagne, la Belgique et le Japon viennent d’annoncer cette semaine, sur les sites de leur ministère des Affaires étrangères l’annulation des restrictions imposées aux voyages en Egypte, notamment à Charm Al-Cheikh, alors que les Pays-Bas ont annoncé un assouplissement des restrictions. Depuis presque un mois, 9 pays ont pris jusqu’à maintenant cette bonne décision. L’Allemagne a été la première à le faire le mois dernier. « Seuls 5 pays n’ont pas encore revu leur position vis-à-vis des voyages en Egypte », assure Ahmad Chokri, vice-ministre du Tourisme, pour le tourisme externe. Il ajoute que ces bonnes nouvelles sont de bons indices pour la relance du tourisme en Egypte après une longue période de récession, de plus de trois ans. En fait, ces restrictions avaient été effectuées à la suite de l’attentat de Taba contre un autobus touristique qui avait fait 3 morts, dont 2 touristes coréens.

« Les chiffres du mouvement touristique témoignent d’une hausse au cours des deux derniers mois, d’environ 10 %, en comparaison avec les premiers mois de l’année », explique Chokri, qui prévoit une véritable reprise partielle du tourisme en Egypte à partir du début du mois d’octobre prochain, début de la saison d’hiver, haute saison du tourisme en Egypte.

Mohamad Aref, membre de la Chambre du tourisme, est aussi optimiste que Chokri. Il assure que ces perspectives prometteuses sont basées sur des statistiques fiables faites par la Chambre, qui confirme une hausse nette dans le nombre des réservations hôtelières en hiver et le retour de la demande en masse pour les voyages en Egypte, surtout après la reprise progressive de la stabilité et de la sécurité dans le pays. « Pourquoi aller loin puisque, même en été, qui n’est pas une haute saison pour le tourisme en Egypte, la fréquentation a augmenté et les taux de réservations hôtelières actuelles, notamment dans les stations balnéaires de la mer Rouge, le prouvent », se réjouit Mohamad Aref.

En fait, ce n’est pas la première fois que des pays suppriment les restrictions quant aux voyages en Egypte. Ces restrictions ont beaucoup coûté au secteur du tourisme, puisqu’il a perdu plus de 80 % de son activité, après la révolution du 25 janvier. « La situation s’est dégradée en Egypte une autre fois après les événements du 30 juin et les affrontements sanglants qui ont suivi. Le tourisme a connu beaucoup plus de pertes, puisque plus de 27 pays ont annoncé des restrictions sur les voyages au pays des pharaons », explique Adel Zaki, président du comité du tourisme externe à la Chambre du tourisme. Il ajoute que seules la sécurité et la stabilité garantissent la continuité de cette relance dans le mouvement touristique non seulement en Egypte, mais partout ailleurs aussi .

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique