Mardi, 27 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

4 000 ans de projets

(Source : Site Internet de l’Association Lesseps), Lundi, 25 août 2014

L’idéed’un canal reliant la mer Rouge à la mer Méditerranée date de la nuit des temps. Mais il faut attendre Bonaparte pour qu’une liaison directe entre les deux mers soit envisagée.

4 000 ans de projets
La cérémonie grandiose tenue lors de l'inauguration du Canal de Suez en 1869, en présence de l'impératrice Eugénie.

Sésostris 1er

Une première réalisation d’un canal reliant le Nil au Lac Timsah remonterait à l’époque du pharaon Sésostris 1er (vers 1960 av. J.-C.). Mais aucun vestige ne prouve la réalisation de ce projet, connu à travers les textes de Strabon.

Le pharaon Néchao II fit creuser un nouveau canal (vers 600 av. J.-C.). Les travaux sont repris par Darius Ier (vers 510 av. J.-C.). Ptolémée II Philadelphe (vers 260) lui donnera sa forme définitive.

Abandonné et envahi par les sables, le canal ptolémaïque fut restauré sous le règne de Trajan (vers 100 ap. J.-C.) et finira par péricliter. Vers 640 ap. J.-C., le calife Omar fait rouvrir le canal. Puis vers 775 ap. J.-C. le calife Al-Mansour, pour des raisons d’ordre politique et militaire, le fait fermer.

Bonaparte et De Lesseps

Lorsque Ferdinand de Lesseps arrive en Egypte en novembre 1854, il trouve un terrain déjà préparé sur le plan technique. Mais aucun de ses prédécesseurs n’avait eu les capacités politiques et la volonté indispensables pour faire avancer le projet. Le 30 novembre 1854, Mohamad Saïd signe le projet. Très tôt, l’opposition des Britanniques se précise. Aussi, le sultan, sur lequel l’ambassadeur d’Angleterre exerce une forte pression, s’abstient-il de toute réponse positive.

Ferdinand de Lesseps procède, le 5 novembre 1858, à la constitution de la Compagnie universelle du Canal maritime de Suez, avec un siège social à Alexandrie et un siège administratif à Paris. Le 25 avril 1859, De Lesseps donne le premier coup de pioche.

Mais dès les premiers mois de travaux, surgissent des entraves de toutes sortes liées à la pression des Anglais et des Turcs.

A partir de 1863, la campagne anti-Lesseps s’accentue. Elle est alimentée par le premier ministre du nouveau vice-roi Ismaïl, qui vient de succéder à Saïd. A la demande du sultan, obéissant à l’Angleterre, la corvée est supprimée pour paralyser les travaux. Grâce aux ingénieurs, ont été inventées et construites des machines à vapeur, des dragues, des excavatrices, toutes inventées pour le chantier. Le Canal, commencé avec des pelles, des pioches et des couffins, se poursuit grâce à la vapeur.

Du 17 au 20 novembre 1869, le Canal de Suez est triomphalement inauguré en présence de l’impératrice Eugénie et de la plupart des gouvernements européens.

A ce moment, 44 % du capital de la Compagnie sont détenus par l’Egypte qui, statutairement, reçoit en outre 15 % des bénéfices du Canal, de sorte que 59 % des profits lui reviennent.

L’invasion anglaise

En 1882, prenant prétexte de la révolte de Orabi pacha, les troupes britanniques débarquent à Alexandrie et occupent le Canal de Suez. L’ordre britannique régna en Egypte pendant plus de 70 ans.

En 1952, les Officiers libres prennent le pouvoir : le roi Farouq abdique et l’évacuation de la zone du Canal commence. Elle s’achève en 1956.

Le 26 juillet 1956, le colonel Nasser annonce la nationalisation de la Compagnie universelle du Canal maritime de Suez. S’ensuivra l’agression tripartite contre l’Egypte.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique