Samedi, 18 mai 2024
Héritage > Archéologie >

Des vestiges d’une résidence royale datant du Nouvel empire découvertes à Tell Habwa dans le Nord-Sinaï

Ahraminfo , Jeudi, 25 avril 2024

​La nouvelle découverte révèle des informations importantes sur l’histoire militaire de l’Egypte sous le Nouvel Empire, notamment dans le Sinaï.

s
Nouvelles découverte à Tell Habwa datant du Nouvel Empire. Photo : Ministère du Tourisme et des Antiquités

Les vestiges d'un bâtiment en briques crues représentant l'une des résidences ou palais royaux situés à l’Est de l’Egypte ont été découvertes à Tell Habwa dans la zone des antiquités du Nord-Sinaï, affirme un communiqué du ministère du Tourisme et des Antiquités, publié jeudi 24 avril.

La mission archéologique égyptienne travaillant sur le site, a fait cette découverte lors d'une fouille archéologique.

« Les études scientifiques menées sur les découvertes archéologiques à l'intérieur du bâtiment ont montré que ces vestiges remontent au règne du roi Thoutmosis III de la XVIIIe dynastie du Nouvel Empire », affirme Mohamed Ismail Khaled, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités, dans le communiqué.

Il est probable que ce bâtiment ait été utilisé comme résidence royale en raison de la disposition architecturale du bâtiment et de la rareté des fragments de poterie qui se trouvent à l'intérieur, a-t-il affirmé.

Le secrétaire général du Conseil suprême des antiquités a souligné l’importance de cette découverte, qui selon lui « révèle de nouvelles informations importantes sur l’histoire militaire de l’Egypte sous le Nouvel Empire, notamment dans le Sinaï.

Décrivant la découverte, le directeur général des Antiquités du Sinaï et superviseur de la mission archéologique, Hisham Hussein, a déclaré que le bâtiment est constitué de deux salles rectangulaires successives auxquelles sont rattachées d’autres pièces. L’entrée principale du bâtiment située au Nord, mène à une première salle rectangulaire avec au centre, trois bases de colonnes en pierre calcaire.

Cette salle est reliée à une cour rectangulaire plus petite avec deux entrées l’une située à l’Est et l’autre à l’Ouest, les deux moins larges que l'entrée principale du bâtiment.

Au milieu de la salle se trouvent deux socles de colonnes, en pierre calcaire, chacune mesurant un mètre de diamètre. La mission a également découvert les seuils en pierre des entrées des chambres principales. La seconde salle mène à deux pièces séparées. L’une située à l’Est et l’autre à l'ouest.

Selon le directeur de la zone des antiquités du Nord-Sinaï et chef de la mission, Ramadan Helmy, la datation du bâtiment a été déterminée d’après la disposition des couches découvertes à l'extérieur du bâtiment.

En plus, a-t-il affirmé, un scarabée portant le nom du roi Thoutmôsis III, a été trouvé sur les lieux. Il est donc probable, selon Helmy, que le roi Thoutmôsis III, se soit rendu à cette résidence alors qu'il menait l'une de ses campagnes militaires visant à étendre l'empire égyptien vers l'Est. Le bâtiment a été fortifié ultérieurement par un mur d'enceinte avec une porte principale située vers l'Est.

Il convient de noter qu'au cours de la Troisième Période Intermédiaire, de la 21e dynastie jusqu'à la 25e dynastie, ce lieu dans son ensemble (Habwa 2) servait de cimetière. Un groupe d'amphores artisanales a été découvert dans différentes couches, utilisé pour enterrer les enfants. Il date de la 21e à la 25e dynastie.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique