Mercredi, 17 avril 2024
Héritage > Archéologie >

Un mastaba de l’Ancien Empire découvert dans la région archéologique de Dahchour

Rim Darwich , Jeudi, 21 mars 2024

Situé à quelques quarante kilomètres au sud-ouest du Caire, le village de Dahchour marque, au sud, la fin de la vaste zone des pyramides qui débute à Guiza.

s
Des sculptures qui représentent des scènes de la vie quotidienne gravées sur le mastaba. Photo: ministre du Tourisme et des Antiquités

Un mastaba (tombe pharaonique) de l'Ancien Empire a été découvert dans la région archéologique de Dahchour par la mission germano-égyptienne de l'Institut archéologique allemand, annonce un communiqué du ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités, jeudi 21 mars.

« L’importance de cette découverte réside dans le fait que le mastaba fait partie du grand cimetière qui appartenait aux habitants de la région de Dahchour dans l'Ancien Empire et qui a été découvert en 2002 en coopération avec l'Université libre de Berlin », a annoncé Hicham Al-Laithy, Secrétaire général par intérim du Conseil suprême des antiquités et chef du Secteur de la conservation et de l'enregistrement des antiquités au Conseil.

« L'importance du mastaba réside également dans ses magnifiques sculptures qui représentent des scènes de la vie quotidienne comme celles bateaux naviguant sur le Nil, du marché et des offrandes, ce qui est rare sur les mastabas de Dahchour », explique Al-Laithy.

« Le mastaba découvert, construit en briques crues, appartenait à une personne appelée Seneb-nebef et à son épouse Idut. Il remonte à la fin de la Ve dynastie et au début de la VIe dynastie (environ 2300 av. J.-C.) » a déclaré Stefan Seidlmayer, ancien directeur de l'Institut archéologique allemand et chef de la mission. Et d’expliquer que la mission poursuivra ses fouilles sur le site à la recherche d’autres secrets de la région de Dahchour et que la tombe et ses inscriptions seront nettoyées au cours de la prochaine période.

La mission archéologique germano-égyptienne a entamé ses travaux de fouilles en Egypte en 1976. Les travaux se sont d'abord concentrés sur les pyramides du roi Seneferu de l'Ancien Empire et du roi Amenhotep III du Moyen Empire, puis les fouilles se sont récemment concentrées sur les tombes d'hommes d'Etat, de prêtres et d'administrateurs de haut rang qui ont vécu pendant cette période », affirme le communiqué.

La tombe des serviteurs du palais d'Amenhotep II (vers 1880 av. J.-C.), le pont inférieur de la pyramide incurvée et un jardin rituel attaché au temple de la vallée, sont les plus importantes découvertes de la mission.

Situé à quelques quarante kilomètres au sud-ouest du Caire, le village de Dahchour marque, au sud, la fin de la vaste zone des pyramides qui débute à Guiza. Les fouilles à Dahchour ont mis au jour les vestiges de sept pyramides, ainsi que de vastes complexes de tombes construites pour les Reines et les nobles de Memphis.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique