Dimanche, 21 avril 2024
Héritage > Archéologie >

La Corée du Sud financera la restauration du temple de Ramasséum à Louqsor

Névine Lameï, Mardi, 19 décembre 2023

Une série de projets coréens en Haute Egypte visent à promouvoir le tourisme culturel.

Ramasséum
Des statues colossales de Ramsès II se dressent à l'entrée du temple Ramesseum à Louqsor. Photo: AP

Un projet de restauration du temple de Ramasséum à Louqsor figure à la tête de l’agenda de l’ambassade de Corée du Sud en Egypte. Ce projet, mené en coopération avec le Conseil suprême égyptien des antiquités, était au centre de la visite, mardi 19 décembre, de l'ambassadeur sud-coréen en Egypte, Kim Young-hyun, au gouvernorat de Louqsor.

« L'Université nationale coréenne pour le patrimoine culturel en République de Corée et le Conseil suprême des antiquités en Egypte prendront en charge le projet de restauration de l'édifice du temple du Ramasséum », d’après la page officielle du gouvernorat de Louqsor. Le Ramasséum est le temple funéraire de Ramsès II, le pharaon le plus célèbre et le plus marquant du Nouvel Empire.

« Ce projet de coopération coréen en Egypte, soutenu par le Centre culturel coréen, fait partie d’une série d’autres projets en cours à Louqsor. Le centre culturel coréen a l'intention d'accroître ses activités dans la ville », a déclaré Kim Young-hyun.

Pour sa part, le gouverneur de Louqsor Mustafa Elham, a déclaré que « Louxor apprécie le soutien du gouvernement coréen dans de nombreux projets et attend de nouvelles coopérations et d'investissements dont une exposition d’art numérique au musée de Louqsor ».

Le projet relatif au patrimoine de Louqsor est financé par l'Administration du patrimoine culturel de la République de Corée, avec un budget de 7,7 millions de dollars américains entre 2023 et 2027.

Lors de sa présence à Louqsor, Kim Young-hyun a visité plusieurs projets de coopération entre la Corée et l'Egypte dont notamment la gare d'Abnoud, l'une des 14 gares où la société coréenne Hyundai Rotem a mis en œuvre, en coopération avec la société égyptienne Orascom un projet de modernisation du système de signalisation ferroviaire.

Un communiqué publié le 19 décembre par l'ambassade de Corée du Sud au Caire dévoile que « le projet Hyundai Rotem - d'une valeur de 110 millions de dollars - modernisera la signalisation ferroviaire de la région de Nag Hammadi. Il fournira notamment un système électronique de verrouillage et de signalisation et des dispositifs automatiques de protection des trains qui contrôlent la vitesse et la trajectoire des trains à l'aide d'ordinateurs.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique