Vendredi, 23 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

L’Egypte promeut les voyages de noces

Dalia Farouq , Vendredi, 27 janvier 2023

Un couple indien a organisé la semaine dernière sa cérémonie de noces à Charm Al-Cheikh. Un premier pas dans la promotion de ce genre de tourisme au rendement élevé.

L’Egypte promeut les voyages de noces
Le couple indien à son arrivée à l’aéroport de Charm Al-Cheikh

Le voyage de noces est un moment romantique particulièrement important dans la vie des jeunes couples. Ces voyages sont devenus un composant important du marché du tourisme international au cours des dernières années. Selon Noura Ali, présidente de la commission du tourisme au parlement, le secteur mondial des voyages de noces dépasse les 90 milliards de dollars, dont 4,5 milliards au Moyen-Orient, ce qui représente environ 5 % des revenus du tourisme. « D’après des études dans ce domaine, 25 % des noces ont lieu à l’étranger, soit environ 340 000 cérémonies par an », souligne Noura Ali.

L’Egypte cherche actuellement à avoir sa part du gâteau. Ainsi, elle a commencé à promouvoir ce genre de tourisme. Résultat : une première cérémonie nuptiale d’un couple indien a été organisée la semaine dernière à Charm Al-Cheikh, regroupant 347 invités indiens qui ont voyagé avec les jeunes mariés en Egypte. A leur arrivée à l’aéroport de Charm Al-Cheikh, ils ont été accueillis avec des fleurs et des souvenirs illustratifs de la civilisation égyptienne. Celle-ci a été aussi présente lors de la cérémonie de noces, puisque la société organisatrice a mis des touches pharaoniques pour préparer les décorations de la fête. « Ce genre de cérémonie représente une excellente opportunité pour capter une clientèle de jeunes couples qui ont consacré un budget important pour leurs noces et qui sont à la recherche de destinations romantiques et dotées de bons atouts touristiques », reprend la présidente de la commission du tourisme au Conseil des députés.

En fait, la tenue de ces noces indiennes en Egypte est le fruit des efforts déployés par le ministère du Tourisme et des Antiquités, ainsi que l’Organisme de la promotion touristique (ETA) pour promouvoir le tourisme de mariage en Egypte et attirer les couples à y organiser leurs noces et passer leur lune de miel.


La civilisation égyptienne était omniprésentedans les noces.

Tout a commencé il y a un peu plus de deux ans, lorsque l’Egypte avait organisé un voyage promotionnel pour les plus importantes agences de voyages qui préparent ce genre de voyage de mariage en Inde, afin de leur présenter le potentiel du tourisme en Egypte et sa capacité à concocter des cérémonies de noces aussi belles qu’inoubliables. Mais la pandémie de Covid-19 y avait mis un coup de frein. « En fait, l’Inde est le premier marché du tourisme de mariage et les riches Indiens organisent près de 10 000 mariages en dehors de leur pays. Selon les médias indiens, certaines familles dépensent entre un demi-million et 5 millions d’euros. En 2019, 15 mariages indiens ont eu lieu en Turquie », explique Ahmed Sobh, tour-opérateur travaillant sur le marché indien. Il ajoute qu’il y a cinq mois, l’ETA a participé à la première conférence des organisateurs de noces en Inde « EMF Global », l’une des plus grandes alliances spécialisées dans l’organisation de telles cérémonies sur le plan mondial, afin d’attirer au moins un voyage de noces chaque mois vers l’Egypte. Pour sa part, Magdi Sadek, membre de la Chambre de tourisme, explique qu’il y a une dizaine d’agences de voyages égyptiennes qui font individuellement la promotion des voyages de noces à destination de l’Egypte, et beaucoup de touristes arabes viennent célébrer leur mariage en Egypte.

D’après Sadek, c’est l’Etat qui fait aujourd’hui la promotion des voyages de noces. Il estime qu’il doit coopérer avec les professionnels du secteur, afin de faire des programmes de voyages aussi luxueux qu’innovants pour répondre aux besoins, aux attentes ainsi qu’à l’imagination des jeunes époux. « Il faut poursuivre la promotion des voyages de noces en Egypte, surtout que c’est un genre de tourisme lucratif, puisque ce sont les riches qui ont la capacité d’organiser leurs noces à l’étranger. En outre, les couples sont toujours accompagnés de leurs familles et amis, ce qui fait des centaines de touristes et contribue à la hausse du taux d’occupation des hôtels, ainsi qu’à la relance des revenus touristiques », conclut Sadek.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique