Dimanche, 25 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Les Egyptiens appelés à combler le vide

Dalia Farouq, Mardi, 17 novembre 2015

Les initiatives lancées pour soutenir le secteur de tourisme en Egypte se multiplient suite au crash de l'avion russe dans le Sinaï.

Les Egyptiens appelés à combler le vide

Plusieurs initiatives visant à soutenir le tourisme en Egypte, notamment à Charm Al-Cheikh, ont été lancées quelques jours après le crash de l’avion russe au-dessus du Sinaï, et les répercussions qu’il a eues sur le secteur.

La Grande-Bretagne a été le premier pays à suspendre ses vols à destination de Charm et a été suivie dernièrement par la Russie qui a suspendu ses vols pour la totalité du pays. Plusieurs pays européens, dont la France, les Pays-Bas et la Belgique ont déconseillé à leurs citoyens de se rendre à certaines régions d’Egypte.

Des internautes ont commencé à lancer des campagnes sur les réseaux sociaux pour s’encourager à se rendre à Charm Al-Cheikh. « Nous irons à Charm », « Le tourisme tombe malade mais ne meurt pas » ... les pages se multiplient sur Facebook dans ce même objectif.

Les Egyptiens appelés à combler le vide

« Cette crise a créé une sorte de mobilisation publique entre les Egyptiens et les a poussés à s’allier. Toutes les chaînes de télévision, publiques et privées, ont diffusé des programmes depuis la ville balnéaire pendant plusieurs jours pour transmettre le même message : la ville est sûre », explique la speakerine Taghrid Arafa. « Il est temps de faire du tourisme en Egypte le projet national des Egyptiens », ajoute-t-elle.

Toujours dans le même cadre, le ministère des Waqfs a dépêché une centaine d’imams à Charm Al-Cheikh pour une visite d’un jour, alors que l’Eglise copte a, pour sa part, publié un communiqué appelant les Egyptiens à l’étranger de venir passer leurs vacances en Egypte.

Des chanteurs se sont proposés pour se produire bénévolement à Charm Al-Cheikh. L’Egyptien Mohamad Mounir et les Libanais Samo Zein et Nicole Saba entameront cette série de concerts le 20 novembre.

Les Egyptiens appelés à combler le vide

Des artistes tunisiens ont tourné et mis sur Youtube une vidéo intitulée « Visiter l’Egypte », avec la participation de 14 chanteurs et chanteuses, dont les célèbres Lotfy Bouchnaq, Saber Rebaï et Dorra.

Sur le plan officiel, beaucoup de ministères ont contribué à la campagne en soutien à Charm Al-Cheikh.

Le ministre de la Justice, Ahmad Al-Zend, s’y est rendu accompagné de 350 juges. « On vient pour envoyer un message au monde entier que l’Egypte est sûre et ne sera jamais cassée », a-t-il assuré aux médias. Le ministère de la Jeunesse et du Sport a organisé des voyages à Charm Al-Cheikh pour les jeunes à des prix abordables. « Le ministère va financer une part des frais de ces voyages, afin d’encourager les jeunes à visiter la ville et leur apprendre à soutenir leur pays aux moments difficiles », explique Gehad Amer, conseillère médiatique du ministre.

Tout en appréciant ces initiatives de solidarité, Elhami Al-Zayat, président de l’Union des Chambres du tourisme estime toutefois qu’elles sont incapables de compenser les pertes causées par les annulations des voyages touristiques. Si les Egyptiens peuvent alléger leurs concitoyens travaillant dans ce secteur, sur le plan macro économique, les voyages des Egyptiens ne risquent pas de régler la crise. « C’est de l’argent égyptien qui sera dépensé, les recettes vont baisser ainsi que les devises étrangères », explique-t-il.

Les Egyptiens appelés à combler le vide

C’est pourquoi les initiatives s’étaient étendues à l’étranger, notamment à l’intention des Egyptiens de la diaspora et expatriés qui sont appelés à passer leurs vacances en Egypte. « Cette campagne se prépare en coopération avec les ambassades et consulats d’Egypte, des agences de voyage et la compagnie aérienne Egyptair, qui accorde de grandes réductions sur les billets d’avion », explique Hicham Al-Naqib, ministre-adjoint des Affaires étrangères pour les affaires consulaires et les Egyptiens à l’étranger.

Selon Adel Abdel-Razeq, membre de l’Union des Chambres du tourisme, cette initiative pourrait s’avérer fructueuse, surtout si l’on considère qu’on a plus de 8 millions Egyptiens à l’étranger. « S’ils viennent en masse pendant les vacances de Noël, ils pourront bien compenser une partie de ces pertes », souhaite-t-i.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique